Lait de soja : la meilleure alternative au lait de vache

Forme&minceur

Le lait de soja serait le meilleur de tous les laits végétaux

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Jeudi 1 Février 2018

De plus en plus de personnes se tournent désormais vers les boissons végétales. Mais d’un point de vue nutritif, toutes ne sont pas égales. Des chercheurs canadiens les ont donc comparées, et il semblerait que le lait de soja soit la meilleure alternative possible.

En comparant les apports nutritionnels de quatre boissons végétales (soja, riz, amande et coco), des chercheurs de l’université de McGill au Canada ont prouvé que le lait de soja était la boisson végétale la plus semblable au lait de vache en terme de qualité nutritionnelle. Pour un verre de 240 ml, il s’avère que ce jus est le plus intéressant nutritionnellement, grâce à son apport en protéines et sa faible teneur en glucide. Pour Anne-Laure Meunier, nutritionniste et fondatrice de Smart Diet, c’est tout à fait normal, puisque le lait de soja a justement été créé pour ressembler trait pour trait au lait de vache. Il est donc logique que leurs apports nutritifs soient quasi identiques.

Pourtant, le lait de soja s’est déjà retrouvé dans le viseur de certains nutritionnistes pour ses anti-nutriments potentiellement dangereux. Mais pas de panique ! "Ces anti-nutriments sont bel et bien présents dans la fève de soja, mais le lait ne s’obtient qu'après un processus de dilution important. Aucun risque donc qu’ils se retrouvent dans le jus", nous rassure la nutritionniste. Attention cependant à ne pas en consommer une version trop sucrée, sans quoi vous en perdriez tous les bénéfices. Dernière recommandation : le lait de soja est fortement déconseillé chez les nourrissons et les femmes enceintes à cause de ses hormones végétales. En effet, celles-ci miment l’effet des œstrogènes, ce qui, à trop forte dose, peut entraîner des dérèglements hormonaux importants. A consommer avec modération, donc.


Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus