20180226_RevivoBali_WhatTheFox-0498.zip Alt 4 20180226_RevivoBali_WhatTheFox-0498.zip Alt 6

Forme&minceur

Fuyez le burn-out : direction Bali et la retraite bien-être REVĪVŌ

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Vendredi 15 Février 2019

Quand on parle de retraite bien-être, on imagine souvent une thalasso un peu poussiéreuse ou un jeûne pour bobos qui enlacent des arbres. Oubliez vos préjugés. A Bali, REVĪVŌ a lancé son premier concept de retraite bien-être à 360°, qui va très prochainement s’exporter en France et en Espagne. On a testé, on vous raconte.

Difficile de se faire apprécier de ses collègues quand on leur annonce qu’on part une semaine à Bali pour tester une retraite bien-être où tout semble merveilleux : le lieu, la nourriture, les activités… J’ai pourtant pris cet énorme risque il y a quelques semaines en débarquant à Nusa Dua dans le sud de l’île où se trouve REVĪVŌ Wellness Resort.

Là-bas, tout est fait pour que vous débranchiez votre cerveau et que vous vous laissiez porter le temps de votre retraite. Il existe plusieurs programmes de 3 jours à une semaine selon vos besoins/désirs : détox, cure de sommeil, prénatal, anti-stress, anti-âge ou encore entraînement cognitif et équilibre émotionnel. Mieux encore : ce n’est pas un hôtel qui propose des retraites, mais un lieu uniquement dédié à cela. Résultat : tout le monde là-bas est dans le même état d’esprit. Il n’y aura pas d’élément perturbateur venu ici pour clubber jusqu'à 6h du mat' ou fumer un cigare à vos côtés.
Avant votre venue, vous recevez un questionnaire très complet pour renseigner vos attentes et vos goûts. Grâce à celui-ci, la wellness manager, le chef et la responsable du spa vous concocteront un programme sur mesure. Ne pensez plus à rien : du petit-dej au prochain cours de yoga, tout est organisé pour vous. Vous n’avez même plus le souci de devoir choisir ce que vous voulez manger.

Reste alors à prendre soin de la chose dont on s’occupe le moins le reste de l’année : nous-même. Et c’est là que le concept de REVĪVŌ prend tout son sens. Sans choix, obligation, téléphone portable ou télévision pour nous déconcentrer, on prend enfin le temps de l’introspection et du lâcher-prise.

Comment ça se passe ?
Les journées débutent tôt, vers 7h. Et je ne vous cache pas qu’on entre en matière avec la pire chose de tout le séjour : les trois shots détox. Un shot avec du curcuma, l’autre avec de l’eau chaude citronnée et le dernier… Du vinaigre de cidre. Beurk ! Le dernier était particulièrement une infamie. Chaque matin, après ce petit rituel (ok, j’ai zappé le vinaigre de cidre au bout de deux jours), je savais que le reste ne serait que calme, plaisir et volupté. Un tout petit mal pour de grands biens. Après ce décrassage en règle, direction le yoga. REVĪVŌ propose un large choix de yoga. C’est l’occasion de découvrir le Kundalini par exemple ou de se mettre simplement en jambes avec du Hatha ou du Vinyasa. Les cours sont dispensés en général par la wellness manager, ou par le Dr Sudhin, diplômé de yoga et naturopathie. Arrive ensuite l’heure du petit-déj. Soyons claires : même s’il s’agit d’une retraite bien-être, on ne mange pas que des graines et on ne crève pas la dalle chez REVĪVŌ. Non ! On mange bien, dans tous les sens du terme. Les goûts éveillent les papilles, les quantités sont justes.

La suite des réjouissances dépend de votre programme. Vous pouvez flâner autour de votre piscine (certaines suites bénéficient d’une piscine privative), suivre un cours de sport (boxe thaï, pilates, TRX…) ou vous laisser aller entre les mains des masseuses ou esthéticiennes au spa. Evidemment, au déjeuner, les plats sont totalement incroyables et il y a aussi une collation en milieu d’après-midi pour mieux aborder quelques heures plus tard le dîner.

Lors du séjour, j'ai fait plusieurs rendez-vous avec la wellness manager. Celui d’entrée, le plus important, où elle me donne des objectifs, je lui explique ce que je viens faire là… Indispensable. Et le dernier, en partant de la cure, encore plus indispensable. J’étais accompagnée de plusieurs journalistes pour cette retraite. Et elle nous a donné à chacune des conseils différents, vraiment adaptés et surtout : que l’on pouvait refaire chez nous de manière très simple. Car s’adonner au yoga et manger sain dans une retraite bien-être à Bali, c’est plutôt facile. Poursuivre les efforts une fois chez soi l’est moins. Mais grâce à ce debrief, on a une folle envie de le faire. La motivation est là. Je crois qu’au final, c’est ce que j’ai le plus apprécié dans cette retraite. Non seulement, c’est un kiff total lorsqu’on y est, mais on en garde quelque chose sur le long terme.

Pour l’heure le concept REVĪVŌ n’est disponible qu’à Bali. Mais bonne nouvelle, des établissements similaires ouvriront cette année en Europe, d’abord en Espagne puis en France. L’occasion de déconnecter sans avoir à traverser le globe. Une chose est sûre : on testera ces deux lieux qui s’annoncent, eux aussi, tout bonnement magiques.

Plus d’infos : https://www.revivoresorts.com/

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires