Franchement, les crèmes amincissantes, ça marche vraiment ?

Forme&minceur

Franchement, les crèmes amincissantes, ça marche vraiment ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mardi 4 Avril 2017

On dit tout et son contraire sur les crèmes amincissantes, mais ce qui nous intéresse vraiment est simple : est-ce que ça fonctionne ? On vous répond sans détour.

Oui, ça marche, même s’il n’y a pas de miracle. Les études prouvent qu’on peut par exemple perdre entre 1,5 et 1,6 centimètre en moyenne sur les hanches et lisser les ondulations de la peau d’environ 20 % en un mois, quelle que soit la zone.

Les résultats sont évidemment bien meilleurs sur le long terme si l’application s’accompagne d’un régime équilibré et d’une activité sportive régulière. Mais du coup, que penser des promesses d’amincissement en moins de 14 jours affichées sur certains tubes ? En fait, l’action mécanique du massage peut drainer assez rapidement la rétention d’eau, c’est-à-dire la cellulite aqueuse (due à une mauvaise circulation).

Pour les adipocytes (c’est-à-dire les cellules graisseuses en elles-mêmes), c’est plus long. D’après les experts, il faut compter entre deux et six mois d’utilisation régulière. Dans l’idéal, on devrait même appliquer nos crèmes minceur toute l’année. D’où l’idée d’une crème anti-cellulite à utiliser comme un lait hydratant quotidien (comme chez Yves Rocher). Ou de faire des cures de deux à trois mois d’application quotidienne, avec un mois d’arrêt entre deux cycles pour éviter l’accoutumance.


Jeanne Dréan adaptation Magali Bertin

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus