Faire le ménage serait plus dangereux que fumer quotidiennement Faire le ménage serait plus dangereux que fumer quotidiennement

Forme&minceur

Faire le ménage serait plus dangereux que fumer quotidiennement par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Dimanche 8 Juillet 2018

Selon une étude norvégienne publiée dans la revue "American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine", les sprays ménagers seraient bien plus nocifs pour les poumons que les cigarettes. Surtout pour les femmes…

Certains produits ménagers sont si puissants, qu’on commençait à se douter qu’ils n’étaient pas forcément bons pour la santé. Une étude norvégienne menée par l’Université de Bergen vient de confirmer nos craintes : certains sprays sont beaucoup plus mauvais pour les poumons que les cigarettes. Utiliser régulièrement ce type de produits d’entretien équivaut même à fumer l’équivalent de vingt cigarettes par jour sur une période de dix à vingt ans. L’absorption régulière de micro-particules provenant de ce type de sprays contribuerait donc peu à peu à dégrader les poumons. Et plus particulièrement ceux des femmes. Les hommes ayant participé à l’enquête n’étant majoritairement pas touchés par ce constat. Tiens donc. Pour le moment, rien ne prouve que les poumons des femmes ne soient plus fragiles que ceux des hommes. La raison de cette différence entre les hommes et les femmes est donc à chercher ailleurs… Du côté du partage des tâches ménagères par exemple…

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus