En Australie, des scientifiques ont crée une pilule qui empêche de grossir En Australie, des scientifiques ont crée une pilule qui empêche de grossir

Forme&minceur

En Australie, des scientifiques ont créé une pilule qui empêche de grossir

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Jeudi 23 Août 2018

Manger sans prendre du poids serait maintenant possible grâce à cette pilule inventée par des scientifiques australiens. Le pire, c’est qu’ils n’ont même pas fait exprès.

Comme on dit, "le hasard fait bien les choses". Et ce n’est pas les scientifiques de l’Université australienne de New South Wales qui vous diront le contraire. Alors qu’ils étaient en train de chercher un remède pour soigner le diabète de type 2, les chercheurs ont remarqué que, au lieu d’avoir un impact sur le sucre dans le sang, le médicament agissait plutôt sur les graisses.

Comment ça marche ? Une fois la pilule ingérée, elle bloque la production des enzymes céramides synthase 1, ce qui lui permet de brûler le cholestérol et les glycérides responsables des maladies cardiovasculaires provenant des nourritures grasses. Ce qui veut dire que, théoriquement, si on ingère la pilule, baptisée PO53, ça nous permettrait de manger un bon Five Guys bien gras sans prendre un seul kilo. Et d'enquiller sur du pain perdu derrière.

Mais, pour l’instant, la pilule n’a pas encore été testée sur l’Homme et les scientifiques ne sont pas sûrs de à son efficacité sur son métabolisme. Une chose est certaine, c’est qu’elle pourrait aider à éradiquer l’obésité, qui devrait, dans un futur proche, concerner un quart de la population mondiale.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus