Dépression : la luminothérapie aussi efficace que les anti-dépresseurs ? Dépression : la luminothérapie aussi efficace que les anti-dépresseurs ?

Forme&minceur

Dépression : la luminothérapie pourrait être aussi efficace que les anti-dépresseurs

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Jeudi 7 Novembre 2019

Selon une toute nouvelle étude relayée par Le Monde, la luminothérapie pourrait être aussi efficace pour lutter contre la dépression que les médicaments. Et encore plus si l’on combinait les deux.

Pour lutter contre la déprime saisonnière, la luminothérapie est souvent indiquée. Nous vous avions même écrit un article sur les meilleures astuces pour passer l’automne en toute sérénité. Et cette technique serait tout aussi efficace sur la dépression, selon une étude française menée par le psychiatre et médecin du sommeil Pierre Alexis Geoffroy et le CHU de Strasbourg, et relayée le 5 novembre par Le Monde. Cette dernière pourrait en effet devenir l’un des traitements thérapeutiques majeurs pour toutes les dépressions, surtout combinée à une prise d’anti-dépresseurs. "A la suite de nos analyses statistiques, nous sommes arrivés à la conclusion qu’il n’y avait pas de supériorité des antidépresseurs sur la luminothérapie, et que l’association des deux traitements était plus efficace que les antidépresseurs seuls, a signalé Pierre Alexis GeoffroyDans le cadre d’une dépression non sévère, on peut proposer en première intention des antidépresseurs ou une luminothérapie, en fonction des préférences du patient, de son profil et de sa tolérance aux médicaments. Dans les formes sévères, l’association peut être instaurée d’emblée, pour obtenir un effet plus rapide qu’avec les antidépresseurs seuls."

D’après les chiffres, une dépression se traiterait en huit à dix semaines avec la luminothérapie. Sous anti-dépresseurs, le traitement pourrait durer jusqu’à six mois. Des chiffres hallucinants qu’il faut néanmoins manipuler avec précaution. Il n’est pas conseillé d’agir seul et de s’auto-médicaliser. "Il est préférable d’envisager une luminothérapie en accord avec son médecin, a précisé Pierre Alexis Geoffroy. Il faut être prudent en cas de trouble bipolaire et de choisir un appareil avec marquage CE classé dispositif médical". Le journal d’indiquer que la technique est contre-indiquée en cas de lésions oculaires, de glaucome ou de cataracte. 

Interrogé par Le Monde, le psychiatre Guillaume Fond, du CHU de Marseille souhaiterait revoir les recommandations actuelles des pratiques pour les dépressions et souligne "plusieurs manquement majeurs", notamment l’absence de mention de traitements efficace de la dépression. Parmi eux : la luminothérapie donc, mais aussi la méditation de pleine conscience pour éviter les rechutes, ainsi que le yoga. Il regretterait également le manque de références aux compléments alimentaires et à une bonne alimentation, ainsi qu’à la reconnaissance d’une activité physique régulière. Et si, au fond, il était temps de changer de regard sur la dépression

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires