Forme&minceur

Sommeil : ce que vous dites en dormant n'est pas révélateur de ce que vous pensez par Esteban de Azevedo

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Mercredi 7 Août 2019

En plein sommeil, vous avez lâché un "oh Manuuu, je te kiffe" et votre partenaire vous boude ? Vous pouvez désormais lui répondre que non, il n'y a rien à craindre.

S’il vous est déjà arrivé de dormir avec votre moitié ou un(e) ami(e), vous avez des chances d’avoir entendu quelqu’un parler en dormant. Ou alors l’inverse. C’est vous qui bavardez. Selon une étude de 2010, près de 66% des gens ont déjà parlé dans leur sommeil. Et il y a deux écoles, ceux qui tiennent un discours qui n’a ni queue ni tête et ceux qui sont capables de produire des monologues construits. On ne sait toujours pas pourquoi certains d’entre nous sont loquaces pendant leur sommeil, mais selon les scientifiques, il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

La somniloquie, un phénomène encore inexploré
On ne sait pas grand chose sur le sujet. D’après la Classification Internationale des Troubles du Sommeil, les propos que nous tenons lorsque nous dormons n’ont aucun lien avec la réalité, notre vie ou nos souvenirs. Même si une situation vous préoccupe, vous n’en parlerez pas durant votre sommeil. Une bonne nouvelle pour ceux qui disent des bêtises la nuit. Et surtout, pour leurs proches qui peuvent parfois avoir du mal à accepter ces dires nocturnes. Même si vous prononcez un prénom pendant la nuit, ça n’a aucune signification profonde. Alléluia. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires