Tendance cheveux : voici comment remédier à une perte de cheveux à la mi-saison Tendance cheveux : voici comment remédier à une perte de cheveux à la mi-saison

Cheveux

Tendance cheveux : voici comment remédier à une perte de cheveux à la mi-saison par Marine Decremps

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

Publié le Jeudi 24 Octobre 2019

Entre l’automne et l’hiver il n’est pas rare d’observer une chute des cheveux. Pourquoi cela se produit-il et comment minimiser cette chute ? Réponses.

L'automne s'est installé et vous remarquez avec effroi les signes de l'hiver approchant. Teint terne, baisse d'énergie, petite déprime. Et côté cheveux, ce n'est pas mieux. Des recherches ont montré que les changements de saison affectaient directement nos crinières et surtout entraînaient une perte de cheveux significative voire conséquente.
Ces études ont montré que nous avons un plus grand nombre de cheveux lorsque nous entrons dans la phase télogène en juillet, du coup, cela explique que nous remarquions une perte accrue de poils entre octobre et novembre. mais qu'est-ce que la phase télogène ? Pour comprendre le phénomène de chute, il faut connaître les trois étapes du cycle de croissance des cheveux. L’anagène correspond à la phase de croissance : le cheveu est en pleine vie, grâce à une croissance régulière de sa kératine. Ensuite, la phase intermédiaire – la catagène – le cheveu cesse de croître et attend la relève. La phase dite télogène correspond à une phase de repos : le cheveu est mort mais il attend que la racine de son remplaçant soit suffisamment forte pour le déloger. Les cheveux tombent environ 100 jours après l’entrée dans cette phase. Il est par ailleurs tout à fait normal et non alarmant de perdre 100 cheveux par jour, sachant que nous en comptons 100 000 en moyenne sur la tête.

Évidemment si votre perte de cheveux s’assortit de démangeaisons et / ou si la perte est très importante – observée sur le sol de votre douche ou votre oreiller – il faudrait peut-être consulter un médecin. En revanche, face à une perte saisonnière on ne s’alarme pas ! D’autant qu’il existe des solutions pour accompagner ce phénomène naturel. On commence par troquer sa housse d’oreiller en coton – trop rêche – par un foulard en soie ou en satin plus doux. Ensuite, on intègre à sa routine capillaire ces 5 idées :

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires