Non, il ne faut pas renoncer au port de la frange Non, il ne faut pas renoncer au port de la frange

Cheveux

Non, il ne faut pas renoncer au port de la frange

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Vendredi 23 Mars 2018

La frange doit-elle disparaître de tous les fronts ? C'est en tout cas ce qu'affirment certain.e.s journalistes de la rédaction...

Chez Glamour, on aime le débat : du conflit turco-kurde à la question de l’appropriation culturelle, de la politique migratoire de Macron à la grève dans le service public, ça ferraille dur en conférence de rédac’ – avant de se réconcilier à la machine à café. Mais, le 21 mars 2018, un sujet a suscité un clivage inédit : la violente tribune anti-frange de notre consœur Géraldine Verheyen. Outrées, les pro-frange de la rédac' ont exigé un droit de réponse.

#1 Non, elle n’est pas forcément chère à entretenir

Pointé du doigt dans la tribune, son entretien coûteux. Réponse des pro-frange : on peut toujours s’arranger avec son coiffeur, certains proposant l’entretien gratis. Autre option : laisser son toupet évoluer jusqu’à la coupe suivante. Au fil des jours, il deviendra une élégante frange rideau, puis une mèche, pour dégager le champ de vision. Ou pas : d’un simple coup de peigne, une frange trop longue deviendra un écran bienveillant entre vous et le monde. Plus de pauvreté, plus de guerre, plus de fake news, seulement vous et la douceur de vos tifs.

#2 C’est un truc de meuf badass

Dans l’imaginaire collectif, la frange est l’étendard des héroïnes libres des 60s : Jane Birkin, Françoise Hardy, Marianne Faithfull... Aujourd’hui encore, des personnalités engagées la portent avec fierté, telle Ariana Grande, fervente défenseuse des personnes LGBTQ+, ou encore Emma Watson, féministe convaincue. Le premier qui fait remarquer que Nadine Morano porte aussi la frange gagne un aller simple pour Sablé-sur-Sarthe.

Le Front de Libération des Frangées se rebelle

#3 Le shampoing quotidien n’est pas une fatalité


Certes, quand on la tripote, la frange devient grasse. Mais il existe des astuces pour ne pas perdre trente minutes de temps de vie chaque jour, comme l’utilisation du shampooing sec, cette invention révolutionnaire. Certaines affectionnent aussi la technique dite "de la feignasse" : avant de partir bosser, on met sa tête dans le lavabo, on lave l’avant de sa tête et c’est reparti pour un tour.

#4 La frange, c’est plus fort que le contouring 


Vous êtes complexée par votre nez charnu ? Votre menton un brin fuyant vous déprime ? La frange est la solution miracle pour réharmoniser les volumes de votre visage plus efficacement qu’un kit de contouring Kim Kardashian. Bonus : si elle arrive sous les sourcils, plus besoin de pince à épiler ni de crayon de remplissage. Frangement, pourquoi s’en passer ?

via GIPHY

Le Front de Libération des Frangées (FLF)

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus