Voici les 5 métiers pour lesquels il faut postuler en 2018 Voici les 5 métiers pour lesquels il faut postuler en 2018

News

Voici les 5 métiers pour lesquels il faut postuler en 2018

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Si vous n’avez toujours pas trouvé votre voie, pas d’inquiétude. Voici les cinq métiers qui devraient émerger cette année sur le marché du travail selon le Massachusetts Institute of Technology.

Vous n’avez toujours pas trouvé d’emploi malgré vos recherches acharnées ? Ceci devrait vous intéresser. Comme le relève Le Figaro, l’année 2018 devrait permettre de créer de nouvelles professions, principalement en lien avec les recherches sur l’intelligence artificielle. Car si cette dernière rend pas mal de métiers obsolètes, elle devrait malgré tout permettre d’en créer pas moins de 21 millions d’ici à 2030. Mais pour cette année, voici les cinq jobs qui devraient se développer selon le Massachusetts Institute of Technology :

1. Technicien(ne) en énergie renouvelable : Donald Trump a beau ne pas croire au réchauffement climatique, il représente tout de même l’un des enjeux majeurs de demain. D’après le MIT, les spécialistes des panneaux solaires photovoltaïques ou des éoliennes vont être de plus en plus recherchés pendant les dix prochaines années. Autrement dit, c’est le moment de postuler.

2. Coach de robots : selon le MIT, les robots et leur intelligence artificielle vont occuper une grande partie des emplois dans les années à venir. Et puisqu’ils ne sont pas autonomes, les entreprises auront besoin de faire appel à des humains pour les manager. Le preuve que cette profession est déjà très recherchée : en décembre dernier, Google a embauché 10 000 personnes afin de supprimer les vidéos signalées sur YouTube. Certes, un algorithme a fait la majeure partie du travail, mais il a eu besoin du coup de pouce d’êtres humains.

3. Ingénieur en intelligence artificielle : ici, le MIT parle du développeur de demain. Ce type de profil est déjà très convoité par les entreprises, qui proposent d'ailleurs des salaires ultra alléchant : environ 300 000 dollars l’année aux États-Unis (environ 250 000 euros, soit 20 800 euros par mois). Et cette somme peut encore augmenter. Google, Airbnb ou encore Intel ont déjà lancé des appels à candidatures. Foncez !

4. Vidéaste jeux vidéo : Thierry Ardisson a beau s’être montré méprisant dans son émission Salut les Terriens ! en novembre dernier en interviewant le Youtubeur Squeezie, son métier devrait pourtant connaître un boom au court des prochaines années. Son activité ? Se filmer en train de jouer à des jeux vidéo. Prochainement, des plateformes de streaming devraient carrément voir le jour en mettant en avant des joueurs en ligne expérimentés. Comme le pointe Le Figaro : "Sur Twitch par exemple, plus de 15 millions d'internautes regardent jouer d'autres joueurs. Près de 25 000 joueurs ont fait de cette activité leur métier." Des chiffres que le Français Squeezie ne devrait pas envier. A lui tout seul, il rassemble une communauté de plus de 9 millions de fans.

5. Soignant(e) : l’intelligence artificielle a beau régler beaucoup de problème rapidement, les soins médicaux nécessitent l’expertise des humains. Face au vieillissement de la population, le bureau des statistiques du travail américain révèle que des milliers d’emplois liés à l’activité de soignant devraient émerger durant les prochaines années.

Vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire.

G.V.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus