Pour la justice, virer un coiffeur car il est "PD" est bien homophobe Pour la justice, virer un coiffeur car il est "PD" est bien homophobe

News

Pour la justice, virer un coiffeur car il est "PD" est bien homophobe

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Ce coiffeur avait reçu par erreur un mail insultant de sa manageuse, avant de se faire licencier le lendemain.

Pas la peine de couper les cheveux en quatre : traiter un salarié de "PD" est bien un acte discriminatoire. Le verdict, rendu mercredi 22 février par la cour d’appel de Paris, fait suite au licenciement d'un coiffeur en 2014. A l’époque, celui-ci effectuait une période d’essai dans un salon parisien. Et avait été viré par sa manager, qui lui avait envoyé par erreur le mail suivant : "Je ne garde pas (l'employé), (...) je ne le sens pas ce mec : c'est un PD, ils font tous des coups de putes". Problème : le salarié s’était tourné vers les prud'hommes, qui avaient rendu fin 2015 une décision hallucinante. Les juges du travail avaient en effet estimé qu’il n’était pas homophobe de licencier un coiffeur en le qualifiant de "PD", car "il est reconnu que les salons de coiffure emploient régulièrement des personnes homosexuelles, notamment dans les salons de coiffure féminins, sans que cela ne pose de problème". Il aura donc fallu attendre hier pour que la justice cesse d'être à côté de la plaque.

C.C-M

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus