46 festivals de musique s’engagent à respecter la parité hommes- femmes 46 festivals de musique s’engagent à respecter la parité hommes- femmes

News

Musique : 46 festivals s’engagent à respecter la parité femmes-hommes

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Lundi 26 février 2018, 46 festivals et salons de musique se sont engagés à respecter la parité hommes-femmes d’ici à 2022. C'est peu à l'échelle du monde, mais c'est déjà un bon début. Leurs têtes d’affiche, jurys et commissions devront ainsi être composés au moins de 50% de femmes. Il était temps.

Alors que beaucoup de voix s’élèvent pour dénoncer la mauvaise représentation des femmes dans le domaine du divertissement, la PRS Foundation, une fondation anglaise qui favorise la création musicale, a mis en place un projet pour faire respecter la parité femmes-hommes. 46 festivals et salons musicaux, européens et américains, se sont ainsi engagés à ce que les femmes représentent 50% de leurs effectifs d’ici à 2022. "Notre focus sur l'égalité hommes-femmes en 2018 est une sorte d'anniversaire puisqu'en 1918, certaines femmes ont obtenu le droit de vote au Royaume-Uni. 100 ans après, les impulsions pour la parité continuent, et avec l’éveil des consciences à propos des inégalités dans l’industrie créative, nous avons l’opportunité de répondre, et de réaliser des changements majeurs en musique", explique Vanessa Reed, PDG de PRS Foundation, dans un communiqué.

En France, le Gilles Peterson's Worldwide Festival de Sète et le Midem, l’un des plus grands rassemblements mondiaux des professionnels de la musique, se sont engagés à respecter cette charte dans ce secteur. Problème : c’est assez peu quand on sait à quel point les festivals sont répandus en France. De plus, les grands événements de réputation mondiale, comme Coachella et Glastonbury, sont peu nombreux à avoir signé cette charte. La preuve, cette année, il n’y a qu’une seule femme en tête d’affiche de Coachella, et c’est Beyoncé. En revanche, le Canada fait figure de bon élève, puisque quatre festivals majeurs ont rejoint le mouvement. En espérant que d’autres leur emboîtent le pas, et offrent à la création féminine la visibilité qu'elle mérite. 



Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus