Sexologie

Micro-tromperie : êtes-vous une infidèle qui s’ignore ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Textoter avec son ex, swiper en loucedé sur Tinder, jouer les éternelles célibataires en soirée alors que vous êtes en couple depuis deux ans, vous êtes peut-être une adepte du micro-cheating (micro-tromperie en VF). Alors, c’est grave ?

Ces derniers mois, on frise l’hyperventilation à force de terminaisons en “ING“ pour désigner les comportements amoureux 3.0 : “ghosting“, “haunting“, “Tindstagramming“… Le dernier né ? Le “micro-cheating“ qui désigne, lorsqu’on est en couple, “une suite d’actions banales en apparence, mais indiquant qu’une personne est concentrée (au niveau physique et/ou émotionnel) sur quelqu’un d’autre“. En gros, “Tromper, mais pas trop“. Passage en revue de ces micro-tromperies qui méritent qu’on s’y arrête.

 #1 Le swipe détente

Le scénario : Ça va faire six mois que vous roucoulez mais vous n’avez toujours pas supprimé Tinder de votre Smartphone. Pire, vous profitez régulièrement d’un petit moment de tranquillité pour tâter un peu l’état du marché et pourquoi pas chatter innocemment avec deux trois “matchs“.

Est-ce que c’est grave ? Oui, vous abusez grave ! En plus, à titre de rappel, vous risquez de vous faire gauler. Si vous voyez l’affaire comme une simple distraction, vous envoyez clairement le message : “Je suis pépère en couple, mais bon… je reste open aux opportunités“. Oui il y a toujours mieux ailleurs, oui aucune histoire d’amour n’est parfaite, mais si vous êtes dans une relation bouche-trou, posez-vous des questions.

 #2 Le rêve érotique mal placé

Le scénario : Vous avez enfin trouvé chaussure à votre pied après qu’un énorme goujat vous a “ghostée“, “zombiée“, “breadcrumbée“, et finalement larguée. Oui mais voilà, vous en rêvez encore de l’énorme goujat. Si la journée vous avez réussi à évincer sa face de l’hémisphère gauche de votre cerveau, la nuit, votre côté droit vous rappelle à l’ordre.

Est-ce que c’est grave ? Déjà, on se détend, c’est une question que beaucoup se posent : rêver de quelqu’un d’autre, est-ce que ça veut dire que votre couple part en toupie ? Non, non et non. Si vous creusez, ça nous est toutes arrivé au moins une fois (un peu comme les frotteurs du métro). Menez vous même l’enquête, vous avez toutes les chances pour que toutes vos copines aient rêvé de faire l’amour avec un pote, un ex, un amour impossible ou le Président de la République (ah non, ça c’est juste nous).

 #3 Le faux célibat

Le scénario : Longtemps votre célibat vous permettait de tout tenter en soirée. Le pire comme le meilleur, parfois juste pour le fun. Un brin nostalgique, il vous arrive de retirer tout signe extérieur de vieux couple : cheveux gras, tenue approximative, fond d’écran coin-coin voire alliance. Votre objectif ? Rester dans le game.

Est-ce que c’est grave ? Disons que vous êtes “border“. Si mentir par omission pour s’accorder le luxe de se faire draguer ne vous enverra pas directement au bûcher des infidèles, répété, le mode opératoire devient d’un goût douteux. Soit vous regardez ailleurs, soit non. Allez vous laver les cheveux et reprenez votre couple en main, ou barrez-vous !


 #4 Le texting réchauffé

Le scénario : Comme beaucoup, vous avez gardé de bons (ok, de trèèès bons) rapports avec votre ex. Du coup, les jours de petite forme, il vous arrive de vous faire des petites sessions revival, histoire de réécrire feu votre histoire d’amour par SMS et de réchauffer votre petit cœur tout mou. Parfois sous les yeux de votre actuel, un peu désemparé pour ne pas dire vexé comme un pou.

Est-ce que c’est grave ? Ça dépend. Entretenir une amitié avec son ex ne pose à priori pas de problème. Tant qu’elle n’empiète pas sur votre relation du moment. Prenez le temps d’expliquer à votre mec la nature de cette relation pour ne pas qu’elle entrave la confiance qu’il vous accorde. Et par la même occasion, vérifier avec vous même que vous avez bien tiré un trait sur vos histoires passées.

 #5 Le téléphone secret

Le scénario : Vous avez remplacé le nom d’un mec avec qui vous flirtez régulièrement par “Caro BFF“ dans votre portable ? Si aucun contact physique n’a eu lieu, vous entretenez clairement une relation téléphonique souterraine intense. D’ailleurs, votre mec n’a aucune idée de l’existence de cette personne qui commence à squatter beaucoup d’espace de stockage dans votre portable.

Est-ce que c’est grave ? OUI ! De là où on est (et de là où est votre mec), ça s’appelle bouffer à tous les râteliers. Une façon de s’assurer que vous avez une porte de sortie pour le jour où vous oserez dire à votre mec que c’est un naze. On vous conseille donc de vous concentrer d’abord sur ce problème.

#6 Le flirt mou

Le scénario : Juste avant de sortir, votre mec vous a demandé “Il écrit bien ce George Sand ?“. Vous vous êtes sentie salie, en couple avec un illettré. Alors quand vous croisez sur la piste de danse ce garçon un peu gauche qui vous raconte qu’il a été bouleversé par sa récente lecture de Belle du Seigneur, vous flanchez. Un petit coup dans le nez et vous voilà en train de jouer les Jean-Michel séduction.

Est-ce que c’est grave ? Non, si vous respectez une distance de sécurité. Même en couple depuis longtemps, on a tous envie de séduire, surtout celui qu’on n’aura jamais dans son lit. Et souvent on finit par rentrer chez soi rassurée sur son couple  (le garçon en question a révélé une personnalité schizoïde aux alentours de 3h du matin). Tant que vous la jouez discrète, gonfler un peu son amour propre n’a jamais fait de mal à personne.

Elia Manuzio

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus