Sexe : pourquoi les hommes croient-ils encore que lubrification et désir sont liés ? Sexe : pourquoi les hommes croient-ils encore que lubrification et désir sont liés ?

Sexologie

Sexe : pourquoi les hommes croient-ils que lubrification et désir sont liés ? par Elia Manuzio

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Lundi 1 Octobre 2018

"Tu mouilles pas, t’as pas envie de moi ?". Faux. Les femmes qui souffrent de sècheresse vaginale ne sont pas asexuelles, encore moins frigides. Une réalité que certains hommes ne saisissent toujours pas…

"Je suis sèche comme le désert du Sahara. Quand je me retrouve nue devant un homme, je sais déjà que quelle que soit mon excitation, ça va être une bonne galère" raconte Laurène au cours d’un petit-déjeuner entre copines. Elle n’est pas la seule. Un grand nombre de femmes souffrent de sécheresse vaginale et rencontrent des difficultés dans leurs rapports hétérosexuels.

Le problème ? Quand un homme sent que vous "mouillez", il se dit "excitation maximale/la voie est libre/go-go gadgeto." Dans le cas d’un manque de lubrification, il en déduira que vous n’avez pas envie de lui parce que "toutes les filles avant mouillaient vachement plus que toi" (on parle des hommes car on suppose qu’une femme fera preuve de plus de compréhension). Ce malentendu, pour ne pas dire ce malaise, peut-être très handicapant pour les femmes. Beaucoup vont choisir de serrer les dents et attendre que Monsieur soit dans la place (l’intérieur du vagin est naturellement plus lubrifié). Lui est content, il a forcé un petit peu jusqu’à ce que ça rentre, et vous, vous avez morflé.

Pourtant, quand vous dites que vous êtes sèche même quand vous êtes excitée, la terre entière à du mal à vous croire, le mec en pleine érection qui vous fait face, encore plus. C’est nier que le corps ne répond pas toujours à l’excitation que vous ressentez. Penser qu’une femme excitée est une femme mouillée, c’est les prendre pour des machines, et c’est terriblement culpabilisant.

Mais de quoi se parle-t-on exactement ? En théorie, quand une femme ressent du désir, les glandes de Bartholin produisent de la cyprine qui lubrifie les petites lèvres et le vagin. L’afflux de sang généré par l’excitation se traduit aussi par un gonflement du clitoris et des grandes lèvres, qui peuvent devenir plus rouges. Outre le manque d’excitation qui peut effectivement perturber la lubrification, un tas d’autres causes existent : anxiété, dépression, traitement hormonaux, tabac, fatigue, alcool etc. Donc oui, on peut être chaude comme la braise et rester sèche. A l’inverse, être mouillée ne signifie pas forcément que vous avez envie d’un rapport sexuel... 

La meilleure des choses à faire reste de communiquer. Lui expliquer qu’il doit passer plus de temps à vous caresser ou carrément que, sans lubrifiant, il y a peu de chances que vous alliez plus loin. On sait, en pleine action, on a vu plus sexy. Mais vous n’avez aucune raison de supporter d’avoir mal. Encore une fois, le seul indicateur fiable de votre envie de faire l’amour, c’est vous, pas le degré de lubrification de votre vagin. Et encore une fois, le consentement se demande, il ne se lit pas sur les lèvres.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus