Sexe : Connaissez-vous l’existence du Point A ? Sexe : Connaissez-vous l’existence du Point A ?

Sexologie

Sexe : connaissez-vous l’existence du Point A ? par Elia Manuzio

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 18 Janvier 2019

On savait pour le clitoris, pour le point G (même si on a encore du mal à le trouver) et éventuellement pour le point P (prostatique de son état). Mais voilà que le "Point A" débarque. Qui est-il ? D’où vient-il ? On vous dit tout sur ce le nouveau hot spot de l’anatomie féminine.

#1 Où est le point A ?
Rappelons déjà que tous les orgasmes sont clitoridiens. Tous. Même un orgasme obtenu par stimulation du point G – ce dernier étant le point de contact entre la partie interne du clitoris et le vagin. Le point A, lui, ne déroge pas à la règle et a de quoi vous rendre encore plus folle de votre clito (non mais c’est quand même fou tout ce qu’il peut faire).
Pourquoi le point "A" ? Pour « Anterior Fornix Erogenous Zone » : la zone érogène du fornix antérieur.  Pointu, non ? Pour faire simple, le point A (aussi appelé "point profond") est situé sur la paroi antérieure du vagin, c’est à dire la plus proche du nombril, mais un peu plus loin que le point G. Au fond, juste au dessus du col de l’utérus.

#2 Comment le trouver ?
Le mieux, comme souvent, c’est de mettre les mains dans le cambouis. On tente donc une exploration au doigt comme le propose le Dr. Chee Ann, qui a théorisé l’existence du point A en 1997. La physicienne recommande d’utiliser un doigt, voire deux qu’on insère très délicatement et profondément jusqu’à sentir qu’on approche une zone sensible. Elle ne le précise pas mais on vous recommande de ne pas lésiner sur le nettoyage des mains avant de vous lancer). N’hésitez pas également à utiliser un sextoy. Dans ce cas, on le choisit long et courbe en son extrémité. Une fois que vous sentez que vous ne pouvez pas aller plus loin, c’est que vous avez atteint le col de l’utérus, qui sépare le vagin de l’utérus. A partir de là, bougez votre doigt avec une intensité confortable pour vous jusqu’à ce que vous sentiez une zone plus sensible que les autres. Chaque femme est différente. Pour certaines, le contact avec le point A peut-être étrange, agréable ou très intense. Pour d’autres, il peut juste être inconfortable voire désagréable.

#3 Comment s’en servir ?
Contrairement au clitoris ou au point G, le point A est sensible à la pression, pas au frottement. Il peut être stimulé par une pénétration profonde, si cela n’occasionne pas de douleurs (sinon franchement, laissez tomber). Cela peut très bien fonctionner même avec un petit pénis si la personne pénétrée relève ses genoux. Pour que le pénis atteigne le point A, il peut être nécessaire pour la personne qui pénètre de rapprocher ses fesses du sol et de se cambrer pour que le pénis ou sex toy se soulève et s’incurve (oui, cela demande un peu d’entrainement). Autre possibilité d’accès, et pas des moindre : l’anus. En raison de son emplacement, le point A sera poussé contre le rectum lors d’une sodomie. Et s’il y en a que ça fatigue d’avance, rien ne vous empêche de réserver votre point A à vos séances de sexe en solo, avec ou sans sextoy. Bonne pêche !

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires