Sexe : comment trouver un bon porno féministe ? Sexe : comment trouver un bon porno féministe ?

Sexologie

Sexe : comment trouver un bon porno féministe ? par Anne Lods

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Publié le Mardi 15 Octobre 2019

Lassé.e ou pas du tout excité.e à l’idée de regarder un énième porno amateur glauque sur une plateforme super connue ? Laissez tomber les navets et soutenez des réalisatrices féministes.

Qu’est-ce qu’un bon porno ? Déjà, c’est celui qui nous plaît et qui nous fait kiffer. Nous, on pense que c’est encore mieux si, en plus, il est respectueux des femmes. Qu’il s’agisse des femmes devant la caméra que celles qui sont derrière, on veut qu’elles ne soient ni instrumentalisées comme seuls réceptacles à bukaké ni payées moins que leurs confrères. Bref, que le féminisme prime, aussi (et surtout) dans le milieu du X. On a eu envie de vous partager de bonnes références, soient les perles du porno, pour que vous puissiez vous régaler sans crisser des dents. Ou uniquement pour les bonnes raisons. Voilà donc une petite sélection de réalisatrices porno féministes, triées sur le volet. 

#1 Erika Lust
Elle est l’une des pionnières de la pornographie féministe. La suédoise est l’auteure de plusieurs films pornos, dont plusieurs ont été récompensés en festivals. En 2013, elle a lancé le site participatif xConfessions, sur lequel les abonnés peuvent livrer leurs expériences. Chaque mois, elle choisit deux témoignages, desquels sortent des courts-métrages payants. En effet, pour qu’un porno soit éthique, il est nécessaire de payer. Pour que les travailleurs soient traités de manière équitable et afin de garantir que le contenu ne soit ni volé, ni piraté. Exactement de la même manière que l’on ne pirate pas un blockbuster sur la Toile. C’est le même procédé. 
Un contenu qui vaut son prix, puisqu’Erika Lust met un point d’honneur à ce que ses films soient esthétiques et surtout réalistes. Ajoutez à cela un (vrai) scénario, des acteurs qui ont leur mot à dire et de l’inclusivité. Et pof ! En voilà un contenu féministe. 

#2 Olympe de G.
Impossible de parler de porno féministe sans mentionner Olympe de G., qui a emprunté son pseudo à l’auteure Olympe de Gouges, auteure de La Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne et qui fait aussi référence au point G. Après une carrière dans la pub, la trentenaire s’est enfuie à Berlin pour se réinventer dans le monde du porno, notamment en jouant et en réalisant des films produits par Erika Lust. Depuis son retour en France, Olympe de G. s’est aussi lancée dans le podcast érotique. "L’Appli Rose", tout d’abord, qui contient 10 épisodes - uniquement sonores - dans lesquels on partage les fantasmes de deux inconnus au téléphone. Vous débourserez 2,95€ par épisode, ou 17,95€ pour la série complète. Puis "Voxxx", qui est ni plus ni moins qu’un podcast pour inviter les femmes à se masturber et à se découvrir, à mi-chemin entre méditation et excitation. Le contenu est totalement gratuit, la plateforme fonctionne aux dons. 

#3 Lucie Makes Porn
Tout semble relier les bonnes réalisatrices à Erika Lust. Lucie Blush a en effet commencé sa carrière en tant que webdesigneuse de la réalisatrice suédoise. En 2013, elle créé son propre site, We Love Good Sex pour finalement se consacrer à la réalisation de films porno féministes, avec la plate-forme Lucie Makes Porn, et dans lesquels elle mise majoritairement sur le plaisir féminin et la douceur. Le contenu est soit gratuit, soit payant et, surtout, toujours de qualité. 

#4 Anoushka
Entrez dans le monde du porno "léger, frais et terriblement sexy", avec Anoushka. Ce n’est pas nous qui le disons, c’est elle, sur son site : Not A Sexpert. Son but ? Nous distraire, parfois avec humour, souvent avec tendresse et toujours avec plaisir. La réalisatrice nous donne à voir des pornos à l’opposés des réalisations sexistes et machistes auxquels on a pu être habitués. "Mon porno s’adresse à tous femmes et hommes qui ne se retrouvent pas dans le porno actuel, pour ceux et celles qui ne prennent pas les femmes pour des bouts de viande ou les hommes pour des gros beaufs", peut-on lire sur son site. En voilà une belle conclusion. Ses films sont disponibles par packs, au prix de 5,99€.

#5 Ovidie
C’est elle la pionnière du genre en France. Elle a commencé comme actrice porno, et était l’une des premières à militer pour le port du préservatif à l’écran. Elle a ensuite réalisé des films érotiques féministes. Par la suite, elle est devenue formatrice en éducation sexuelle et surtout documentariste et auteure à succès. Vous avez également pu la voir à la télé, l’entendre à la radio et lire plusieurs de ses interventions dans des livres ou des articles. Bref : Ovidie est la référence française du porno féministe et ses films sont à voir, autant que ses écrits sont à lire. Impérativement. Faites-le pour vous.

Et pour aller encore plus loin : 
On aime le site CtrlX réunit des lectures enregistrées ou en live de livres érotiques et pornographiques, pour stimuler tous les sens.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires