Sexe : cette astuce va pimenter tous vos rapports sexuels Sexe : cette astuce va pimenter tous vos rapports sexuels

Sexologie

Sexe : cette astuce va pimenter tous vos rapports sexuels

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mercredi 4 Décembre 2019

Parfois, il suffit d’un rien du tout pour ajouter du piment dans votre vie sexuelle et voilà une minuscule astuce qui transformera à coup sûr votre vision du missionnaire.

Le missionnaire a mauvaise réputation. Certains disent qu’il est impersonnel, d’autres qu’il ne procure absolument aucun plaisir, et certains vous diront même qu’il est réservé aux vieux couples qui ont fini par faire l’amour par habitude. Eh bien peut-être que les adeptes du missionnaire vous cachent en fait le secret pour que cette position soit réussie. Un secret qui réside en trois lettres : CAT ou technique d’alignement coïtal
Lors d’un missionnaire, seul le vagin des femmes est stimulé par la pénétration et, qu’on se le dise, cela suffit rarement à atteindre le septième ciel. Grâce au CAT, on apporte une toute petite variante à la position pour y inclure une stimulation clitoridienne. Sans y mettre ni le doigt (ou quelque objet) de l’un ni celui de l’autre.

Comment ça marche ?
L’homme est invité à monter son corps de quelques centimètres, de sorte à ce que ses épaules soient au niveau de la tête de sa partenaire. Son pénis doit alors naturellement s’incliner vers le bas. De cette manière, la base de son sexe va frotter contre le clitoris de la femme tandis que le reste atteindra la paroi arrière du vagin. Cette double stimulation augmente alors très facilement les chances d’avoir un orgasme.
Attention, à ce stade, il n’est pas question de pratiquer des mouvements d’allers et venues frénétiques, mais d’apprécier plutôt la friction et le frottement des deux sexes l’un contre l’autre. Cette technique appelle également au rapprochement et à la coordination des deux corps qui se stimulent mutuellement. On profite de ce moment pour se coller l’un à l’autre et changer son rythme habituel. Ça n’a jamais fait de mal… Au contraire.

Par contre, si la pénétration fait mal ou ne se fait pas correctement, il est possible d’ajouter un coussin sous les hanches de la femme, de sorte à ce que sa vulve et son vagin soient inclinés différemment. Une astuce à réutiliser à l’envi, même dans d’autres positions, pour découvrir de nouvelles sensations. 
Cette pratique est également réalisable avec un sextoy dans le cadre d'une relation homosexuelle.

Vous avez des doutes ? Peut-être que ces données vous feront changer d’avis. Selon une étude publiée dans le Journal of Sex and Marital Therapy et relayée par le HuffPost, les femmes qui avaient des difficultés à atteindre l’orgasme auraient augmenté la fréquence de ces derniers de 56%, grâce à la technique CAT. On dit merci la stimulation clitoridienne...
Toujours pas convaincu.e.s ? L’auteure de l’étude précise au magazine que cela pourrait également aider les hommes à retarder leur éjaculation. L’excitation est en effet différente que lorsque la pénétration est rapide et profonde. Allez, à vous les ébats endiablés !

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires