Sexe : 7 choses que vous ignoriez sur le périnée Sexe : 7 choses que vous ignoriez sur le périnée

Sexologie

Sexe : 7 choses que vous ignoriez sur le périnée par Céline Puertas

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Vendredi 12 Juillet 2019

Certaines femmes découvrent leur périnée seulement pendant leur grossesse ou après leur accouchement quand vient le temps de la rééducation. Pourtant, ce muscle peu étudié gagne à être connu...

#1 Il est en forme de losange
Aussi appelé "plancher pelvien", le périnée est un ensemble de muscles et de ligaments qui recouvrent la paroi inférieure du pelvis entre l’os du pubis et le coccyx. On peut se le représenter comme un hamac en forme de losange. S’il soutient la vessie, le vagin et le rectum, il assure également la continence urinaire et fécale. 

#2 Le sport peut endommager le périnée
Certains exercices de renforcement abdominal sont pensés pour le corps masculin mais peuvent ruiner le périnée des femmes et ainsi menacer son bon fonctionnement. Le gainage en planche et les "crunchs" (relevés de buste) sont dans le viseur de nombreux coachs sportifs. Ils sont formels : on peut se muscler efficacement sans abimer son périnée. Pour ça, privilégiez les exercices en étirements et les mouvements où le ventre "rentre" au lieu de sortir.

#3 Il est source de plaisir
Le périnée est un muscle, qui peut donc être renforcé. Après un accouchement mais aussi pour augmenter ses sensations durant la pénétration. Pour muscler son périnée, on peut s’inspirer des exercices mis au point par le Dr. Kegel – vous trouverez toutes sortes d’instructions en ligne – ou utiliser des boules de geisha ou même un œuf de yoni, pour les plus confirmées. Pendant le rapport, le contracter permet de chasser le sang présent dans les piliers du clitoris pour l’envoyer directement vers sa partie érectile.



#4 Il peut vous dispenser de protections hygiéniques
Certaines femmes n’ont plus besoin de tampons, cups, culottes menstruelles ou serviettes hygiéniques pendant leurs règles. Elles pratiquent le "flux instinctif libre", une technique qui consiste à bloquer le sang à la force de son périnée, avant de se "vider" lors des passages aux toilettes. Cela demande un peu d’entraînement et beaucoup de patience mais un périnée musclé est une des clés de réussite.

#5 Les hommes ont aussi un périnée
Les hommes ignorent souvent qu’ils en ont un… Et pourtant ! Les exercices de renforcement du plancher pelvien permettraient d’améliorer l’érection et s’avèreraient efficaces pour lutter contre les problèmes d’éjaculation précoce.

#6 Le périnée a une mémoire
Selon un article publié dans le Huffington Post, la bonne santé du périnée à long terme dépendrait également de nos émotions. Souvent présenté comme notre "base", notre "fondement", il retiendrait en son sein les traumatismes et les non-dits portés parfois depuis plusieurs générations.

#7 On peut soulever des poids avec son périnée (enfin une bonne nouvelle)
Ça s’appelle des poids vaginaux. Et il y a même des records dans ce domaine. La russe Tatiata Kozhevnikova, 42 ans, a réussi à soulever 14 kilos lors d’un concours diffusé à la télévision en 2013. Cette professeure de yoga (on se disait bien qu’elle n’était pas boulangère) a soulevé une boule remplie d’eau reliée à un œuf en bois inséré dans son vagin et bloqué par la contraction de son périnée.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires