Orgasme : 6 bonnes raisons de se masturber régulièrement Sexe : 6 bonnes raisons de se masturber régulièrement

Sexologie

Sexe : 6 bonnes raisons de se masturber régulièrement par Elia Manuzio

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Vendredi 21 Décembre 2018

Non, trop vous masturber ne vous rendra ni aveugle, ni folle, ni velue des mains, ni Alzheimer précoce. Au contraire, c’est un geste de self-care et on gagnerait à s’y adonner plus régulièrement. La preuve par six.

# 1 C’est plus relaxant que le yoga

Pendant l’orgasme -on sait qu’il s’atteint plus facilement seule qu’accompagnée- le cerveau produit des hormones euphorisantes et aux pouvoirs anti-stress : la dopamine, l’ocytocine et la sérotonine, redoutable sur l’humeur. Plus healthy qu’un antidépresseur et moins casse-gueule qu’une posture de corbeau, la masturbation, c’est le nouveau ginseng.

#2 Votre marge de progression est énorme

La masturbation stimule les muscles du périnée, qui, bien entrainés peuvent augmenter l’intensité des orgasmes futurs. Par ailleurs, se masturber régulièrement permet de mieux connaître son corps : Êtes-vous plutôt pénétration, stimulation externe ou les deux ? Quelle pression exercer, quel rythme privilégier, quelles sont les cordes sur lesquelles tirer pour décrocher le jackpot ? Une bonne façon d’apprendre comment guider son ou sa partenaire vers les zones les plus sensibles. Presque un acte altruiste en fait.

#3 L'orgasme détend...

Avez-vous déjà remarqué que vous dormiez mieux après l’orgasme ? C’est qu’il soulage le corps, apaise les tensions et calme l’esprit, ce qui permet un endormissement plus rapide et un sommeil de meilleure qualité. On compte sur vous pour mettre en place un créneau-vibro avant de vous coucher, détente, entre le brossage de dents et le verre de lait.


#4 Et il soulage la douleur

Pendant les règles, la libido de certaines femmes grimpe en flèche. Si aucune étude ne permet d’affirmer un lien entre masturbation et martyre des règles, certains spécialistes estiment que les endorphines secrétées pendant l’auto-stimulation pourraient, en plus de détourner l’attention du cerveau sur les crampes et les migraines, agir comme des antidouleurs naturels.

#5 La masturbation se fout de la norme

Il n’est pas toujours évident de laisser libre cours à ses fantasmes avec ses partenaires sexuels. Parce qu’injonctions à mener une sexualité "normale", parce que peur d’être jugée ; les femmes hésitent parfois à écouter leurs désirs. Pendant la masturbation, d’autant plus si on s’aide d’un support pornographique, plus de limites et personne pour vous empêcher d’apprécier un gang bang hyper hardcore ou une vidéo mettant en scène d’autres orientations sexuelles que la vôtre.

#6 C’est un acte d’empowerment

Se masturber régulièrement, et assumer la satisfaction qu’on y trouve, est une puissante démarche d’indépendance. On prend seule en mains son plaisir et sa sexualité sans se soucier des envies d’un (ou une) potentiel partenaire. D’ailleurs, on n’en a même plus besoin. Être en maîtrise totale de son corps, et de ses sensations (et accessoirement de son orgasme), c’est quand même le feu.

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre Politique de Confidentialité et notre Gestion des Cookies.