Les tests de virginité n’ont aucun sens Les tests de virginité n’ont aucun sens

Sexologie

Voici pourquoi les tests de virginité n’ont aucun sens par Elia Manuzio

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mercredi 4 Décembre 2019

En déclarant emmener tous les ans sa fille faire un "test de virginité", le rappeur T.I a provoqué un tollé et relancé le débat sur ce symbole du patriarcat.

Imaginez. Vous fêtez vos 18 ans avec vos ami.es, vous vous enivrez, vous dansez jusqu’au petit matin et lorsque vous émergez enfin de votre courte nuit, un post-it sur le frigo vous annonce : "Demain. Gynéco 9h30. Bisous, Papa". 

C’est le "rituel" mis en place par le rappeur et acteur américain T.I pour s’assurer, expertise médicale à l’appui, que l’hymen de sa fille est toujours intact. Après qu’il a déclaré dans un podcast avoir recours chaque année à ce "test de virginité", ce papa flippant a suscité un tollé sur les réseaux sociaux, relançant le débat sur cette pratique moyenâgeuse.

Ce contrôle exercé par les hommes sur le corps des femmes a longtemps été condamné par les scientifiques car considéré comme une violation de leurs droits fondamentaux. L’année dernière, l’Organisation Mondiale de la Santé, le Haut-Commissariat des Nations-Unies aux Droits de l’Homme et l’ONU-Femmes ont appelé à mettre un terme à cette pratique "médicalement inutile et souvent douloureuse, humiliante et traumatisante, et, plus largement, à éliminer la violence à l’égard des femmes et des filles, partout dans le monde". Après les déclarations du rappeur, les législateur.ices de l’État de New York envisagent d’interdire aux médecins de pratiquer ces prétendus tests de virginité à partir de janvier, sous peine de sanctions pénales.

En plus de constituer une intrusion dans l’intimité de son enfant sans aucune justification médicale, ces tests sont une absurdité totale. On ne répètera jamais assez, il est en réalité impossible de déterminer par un examen vaginal si une jeune fille a déjà eu des rapports sexuels. En effet, l’hymen est une fine membrane qui recouvre une partie de l’entrée du vagin, comme un rebord. Il peut être endommagé pendant un rapport sexuel mais aussi par une activité sportive comme l’équitation ou la gymnastique. De plus, de la même façon qu’il existe autant de formes de vulves que de femmes sur cette terre, chaque hymen est différent, et certaines femmes n’en ont même pas à la naissance !

Et l’épisode T.I pose une dernière question : pourquoi systématiquement considérer que c’est la pénétration pénis-dans-vagin qui constitue la "première fois" et la "perte de virginité" ? Beaucoup de personnes, notamment parmi les LGBTQIA+ ne reconnaissent pas leurs premières expériences dans cette description. Est-il besoin de donner plus de détails sur la multitude d’autres façons d’explorer les corps, boomers ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires