Porno : l’inceste est-il vraiment une pratique à la mode ? Porno : l’inceste est-il vraiment une pratique à la mode ?

Sexologie

Flippant : l’inceste est-il vraiment une pratique à la mode ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Mardi 17 Avril 2018

Sur les sites de vidéos pornographiques, le tag “incest“ fait carton plein. Mère et fils, belles-sœurs et beaux-frères, le sexe semble se vivre aussi en famille. Sous le choc, on a demandé son avis à Stephen des Aulnois, rédacteur en chef du “Tag Parfait“ et spécialiste de la culture porn (et il est bien plus détendu du clic que nous).

Le magazine Maxim a annoncé le “fauxcest“ (fake incest) comme l’une des grosses tendances de 2018. Euh… on n’est pas des spécialistes du porno mais jamais on n’aurait imaginé que l’inceste pouvait être un business aussi juteux. Pourtant, selon Stephen des Aulnois, le phénomène n’est pas totalement nouveau : “Ça a commencé dans les années 80, une des séries porno les plus vues était ‘Taboo’, l’histoire d’une mère et son fils, un hit ! Depuis un an et demi, il y a une tendance plus lourde. A tel point que c’est devenu un peu redondant. Tout le monde se met à écrire ‘step sister’ ou ‘step brother’ sur n’importe quelle vidéo, du coup on y croit plus trop.

Attendez, on flippe là, les gens sont vraiment excités par l’idée de coucher avec un membre de leur famille ? Pour Stephen des Aulnois, il s’agit avant tout de transgression : “Ce qui explique la popularité de ce tag, c’est la possibilité de regarder ce qu’on ne peut pas vivre. Le tabou et la transgression sont des énormes moteurs d’excitation. Cela ne veut pas dire que ceux qui regardent ont envie de reproduire la scène, mais ça touche à des zones plus complexes de notre inconscient. Ça n’est pas spécifique au porno, dans la littérature érotique du 19ème il y a de l’inceste dans tous les sens“. Pourtant, c’est bien maintenant que ça cartonne, non ? “C’est dû à une consommation de plus en plus intime du porno, poursuit-il. Il n’y a plus besoin d’aller au ciné ou dans un sexshop, il y a moins de jugement et on peut se permettre de laisser divaguer son esprit sans être jugé.

Faut quand même avoir un grain, non ?

Ce n’est qu’un divertissement“ tempère Stephen des Aulnois. Il n’y a aucune raison d’être effrayé. Dans ce cas, il n’y a pas de lien entre ce qu’on voit et ce qu’on va faire, même si on se projette. L’image n’a pas autant de pouvoir que ça.“ Plus open que nous, il trouve même la pratique plutôt saine : “Pourquoi on se pose la question dans le porno et pas dans la littérature ? Le Marquis de Sade n’est pas interdit à la vente. On se met des barrières partout, heureusement qu’il y a encore une liberté d’expression dans la création tant que cela reste dans le cadre de la loi“. Justement la loi, elle approuve ? “À la télé, le porno incestueux est interdit par le CSA qui applique la loi – pas de références religieuses, à la prostitution et pas de BDSM trop poussé – mais impose aussi une vision morale. Sur internet en revanche, aucune censure“ se réjouit notre expert.

Si derrière la popularité des représentations d’inceste, il y a le succès du tag ‘tabou‘ - une “niche forte“ pour l’industrie pornographique - d’autres tendances commencent à faire parler d’elles, comme le “fétichisme“. Mais pour Stephen des Aulnois, l’avenir est à l’interactif : “Le JOI (Jerk Off Instructions) ou CEI (Cum Eating Instructions) gagnent du terrain. Une personne vous parle pendant que vous regardez et vous dicte quoi faire, vous insulte, vous humilie ou vous appelle ‘Daddy’… Il y a des tonnes de choses dans cette sphère. On ne peut pas encore parler de tendance de fond mais ce qui est sûr, c’est que ça marche.“
Verdict ? Bref, malgré ces explications, on n’est toujours pas très rassurés mais on aura au moins appris quelques acronymes...

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus