Sexe : les hommes ont autant de complexes que les femmes Sexe : les hommes ont autant de complexes que les femmes

Sexologie

Sexe : les hommes ont autant de complexes que les femmes par Carole Cillec

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Vendredi 21 Septembre 2018

Nos complexes nous mènent la vie dure jusque dans notre intimité et, qu’on se le dise, éteindre la lumière ne les fait jamais disparaître. Le cabinet d'études Zava a mené l’enquête et, surprise, les hommes ont autant de complexes que les femmes lorsqu'il s'agit de sexe.

Il n’y a que dans les films pornos que vous verrez des personnes totalement libérées faire de leurs corps des choses impensables. En réalité, on est nombreux à être complexés quand on fait l’amour. Eh oui, autant les hommes que les femmes, et d'après le cabinet d’études Zava, les parties du corps sur lesquelles on complexe ont une répercussion sur notre vie sexuelle. 1 000 personnes en Europe et aux Etats-Unis ont été interrogées et voilà le résultat : les hommes autant que les femmes sont d'abord complexés par leur poids (67% pour les uns, 74% pour les autres). Ensuite, plus de la moitié d’entre eux sont embarrassés par leurs parties génitales, pour des questions de taille, d’apparence ou encore même d’odeur. Enfin, 57% des femmes et 36% des hommes se disent gênés par la taille de leur ventre.

Des complexes qui rendent les rapports plus compliqués

De toute évidence, pour presque la moitié des sondés, tous ces complexes viennent d’une mauvaise appréciation d’eux-mêmes. Plus en détail, 78% des femmes et 61% des hommes manquent de confiance en eux alors qu’ils ne sont que 19% des hommes et 8% des femmes à se dire gênés par le corps de leur partenaire.
Comment règlent-ils le problème ? Nombreux sont ceux qui éteignent la lumière ou gardent leur t-shirt pour moins y penser. Mais, pour éviter de mettre l’objet de son complexe en avant, il est commun de refuser de pratiquer certaines positions. En pole position (#bonneblague) pour 40% des femmes, on trouve le 69. Les hommes sont 25% à partager cet avis, même si ce qu’ils redoutent le plus est le sexe debout. Et si sur le podium des pires positions pour les femmes on retrouve l’Andromaque basique et celui inversé, c’est avec surprise que l’on découvre la levrette à la troisième place pour 20% des hommes. Forcément, qui dit "levrette", dit "performance" dans l’imaginaire masculin. Les femmes sont, quant à elles, 16% à redouter cette position. Enfin, le plus inquiétant dans cette étude, c’est peut-être de voir que les positions dans lesquelles les partenaires sont face à face sont évitées deux fois plus souvent que les autres… Et le romantisme dans tout ça ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus