Et si on laissait nos vulves tranquilles ? Et si on laissait nos vulves tranquilles ?

Sexologie

Et si on laissait nos vulves tranquilles ? par Elia Manuzio

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

7 minutes

Comment ça va vous ? Bien ? Et votre vulve ? Elle se fait au changement de saison ? Si on pose la question, c’est que la quête du sexe parfait semble être devenue une vraie préoccupation pour les filles par ailleurs bien dans leur tête et leur culotte.

Cette réalité m’a pété à la gueule à la sortie d’une séance d’épilation du maillot. Après dix minutes de calvaire et de transpiration pour obtenir le ticket de métro parfait, je me suis rappelée d’une amie qui craignait que les épilations répétées ne lui “détendent“ les lèvres. Elle se sentait flasque en bas, accusant la vieillesse et le mélange de sucre et de citron qui avait fait d’elle un poulet de supermarché.

J’ai alors cherché “épilation + lèvres molles“ sur Google avec la certitude qu’on allait m’annoncer au choix 1 - Que ma vulve terminerait sa carrière en choux fleur, 2- Un cancer du pancréas 3 - L’âge auquel mes petites lèvres toucheraient mes genoux (moyennant un appel à un numéro surtaxé). Au lieu de ça, j’ai découvert qu’on était une armée de filles à se torturer l’esprit pour quelques centimètres de peau. La vulve c’est LE nouveau complexe. Pour cause, partout on ne voit que des sexes blanc dehors rose dedans, plats (le camel toe c’est la nouvelle lèpre) et dont rien ne dépasse. Une fente quoi. Et dans les études sur le vagin parfait, les hommes évoquent volontiers une odeur de bonbon ou de fruits et une forme de “diamant“ (bah voyons). Sûrement les mêmes qui votent au concours de plus belles vulves du monde : Autoblow Vaginal Beauty Contest, (on est sympa on vous met le lien si vous voulez tenter votre chance).

Pour avoir une chance de l’emporter, la médecine moderne propose réduction des petites lèvres, blanchiment du vagin et même amplification du point G (s’agirait déjà de le trouver). En 2016, le nombre de labiolplasties et de vaginoplasties a augmenté de 45% selon la Société Internationale de chirurgie esthétique (ISAPS). Ces pratiques figurent mêmes aux 19e et 22e rang des opérations les plus pratiquées. Dans la même veine, et pour celles que le bistouri effraie, il y a le “vountouring“ qui consiste à envoyer du chaud à l’entrée du vagin grâce à une machine censée stimuler la production de collagène. Le résultat ? Souplesse et élasticité des petites et grandes lèvres, meilleur aspect extérieur et amélioration de la satisfaction sexuelle. Waouh ! Plus soft, vous pouvez opter pour la cosmétique intime (merci les Kardash’ pour cette avancée) avec la marque “The Perfect V“ qui a même crée un enlumineur, pour un vagin qui brille dans la nuit (Messieurs, on vous voit rire mais sachez que la tendance blanchiment du pénis gagne aussi du terrain).

Heureusement, des voix s’élèvent pour défendre la beauté de toutes les shneks et décomplexer les jeunes femmes. Pour répondre à la question “Est ce que ma vulve est normale ?“, au Royaume-Uni, des associations de gynécologues viennent de lancer un mini guide adressé aux plus jeunes et qui explique à quoi ressemble (vraiment) un sexe féminin. Pour relativiser son anatomie, il y a aussi les sites Labia Gallery, 101 vagina ou le projet vidéo “Your Vagina is more beautiful than you think“. Bon point également pour les perruques pour vulve de la créatrice Kaimin - qui prônent la diversité, la tolérance et l’acceptation de l’individualité - et le fanzine Pulpe où la vulve est déclinée en illustrations, jeux, infos et blagues. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.