Couple : la lassitude sexuelle vous guette-t-elle ?

Sexologie

Couple : la lassitude sexuelle vous guette-t-elle ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Au bout de combien de mois deux partenaires se lassent-ils l’un de l’autre ? Selon l’étude des chercheurs d’une université de Munich, l’attirance entre les deux amants disparaitrait très rapidement : au bout d’un an seulement.

Une nouvelle étude sur la satisfaction sexuelle des couples vient d’être publiée. Un panel de 3000 personnes (composé de couples hétéro-sexuels, âgés de 25 à 41 ans) a été interrogé par les chercheurs de l’université Ludwig Maximilian (à Munich). Et les résultats ne sont pas fameux ! Les scientifiques ont tenté de mesurer pendant combien de temps ces couples étaient épanouis dans leur vie sexuelle.  Et si tous les sondés s’accordent à dire que la première année est fabuleuse, leur contentement décline rapidement ensuite. ###twitter###

Une bonne nouvelle tout de même, toujours selon l’étude, publiée dans les “Archives des habitudes sexuelles“, le mariage ou la vie commune n’auraient pas d’incidence sur ce taux de satisfaction. Le fait d’avoir des enfants non plus ne viendrait pas plomber les résultats.
Par contre, les disputes (autour des tâches ménagères spécialement) seraient un véritable tue-l’amour. Nul besoin d’abandonner les plateaux-télé et votre pyjama Grumpy Cat donc.
La solution ? Embaucher une femme de ménage, et investir dans un lave-vaisselle, et tout ira mieux dans le meilleur des mondes (en tout cas sous la couette.)

CP

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.