5 phrases sur la sexualité féminine qu’on ne veut plus entendre 5 phrases sur la sexualité féminine qu’on ne veut plus entendre

Sexologie

5 phrases sur la sexualité féminine qu’on ne veut plus entendre par Elia Manuzio

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mardi 13 Novembre 2018

Quand de vulgaires punchlines échangées au PMU du coin se transforment en stéréotypes qui nuisent à la sexualité des femmes, forcément, ça nous énerve. Explications.

#1 "Les femmes ont besoin de sentiments pour jouir"
La contre-attaque :
Non, pour jouir, les femmes ont juste besoin d’un clitoris (pour l’écrasante majorité). Ça tombe bien, c’est livré avec. Reste encore aux hommes à apprendre à s’en servir. Et pour ça, il n’y a pas de mode d’emploi, il faut juste se donner un peu de mal.

#2 "Le sexe sans orgasme, c’est nase"
La contre-attaque :
Ah bon ? Le plaisir sexuel sans orgasme ne vaudrait pas le coup ? Indice : la réponse est dans la question. On sait que 25% des femmes n’ont pas atteint l’orgasme lors de leur dernier rapport sexuel*, et on a du mal à croire que le reste du temps elles fassent l’amour par pure charité.

#3 "Les femmes ont besoin de parler après l’amour" 
La contre-attaque :
Après une double journée à trimer pour gagner  en moyenne 9%** de moins que leur partenaire (merci le patriarcat), la plupart ont juste besoin de pioncer.


#4 "Les femmes qui ont beaucoup de partenaires manquent de confiance en elles"
La contre-attaque :
Remplacez "femmes" par "hommes" dans la question. Ça vous paraît absurde ? C’est que ça l’est. Elles aiment peut-être juste le sexe non ? C’est en tous cas ce que dit une étude menée en 2015 par des chercheurs allemands : les femmes sont autant intéressées que les hommes par un plan cul, tant qu’elles se sentent en sécurité.

#5 "Les femmes ont moins de libido que les hommes"
La contre-attaque :
Selon Daniel Bergner, auteur de What Do Women Want? Adventures in the Science of Female Desire ca serait même l’inverse. Problème ? Les femmes sont conditionnées à attendre les avances des hommes et à être "slut-shamées" lorsqu’elles sont sexuellement trop actives. Faudrait savoir.

*Source IFOP, 2015
** Vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes – Chiffres-clés – Édition 2018

 

 

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus