d

News

"Vies à vie" : quand un couple se photographie mutuellement durant 6 ans

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Vendredi 1 Août 2014

Durant plusieurs années, un couple passionné de photographie s’est pris en photo face à face. L’initiative, à l’origine d’ordre privé, a rapidement donné naissance à une série de clichés intitulée "Vies à vie". Une intrusion délicate dans leur intimité.


Tout a commencé à l’été 2008 dans le Sud de la France, lorsque Jonathan Paciullo et Deborah Leca ont commencé à s’immortaliser mutuellement au bord d’une rivière. Lui est photographe professionnel, elle rédactrice photo, et ensemble le couple se rend compte qu’il "tient un truc". C’est ainsi qu’a débuté la série photographique "Vies à vie" : des centaines de clichés pris en face à face, sur le vif et uniquement avec des appareils photos argentiques ou polaroïds."C’est devenu un jeu, raconte Jonathan, avant d’ajouter : À l’origine, notre travail n’a pas été fait dans l’optique de le montrer ou de le partager. C’était avant tout une histoire d’amour".

Sur une plage corse, au jardin du Luxembourg à Paris, entre les falaises d’Etretat, dans leur ancien appartement, au lit, chez des amis, dans un champ ou à Londres... Les deux amoureux mitraillent leur intimité en surfant à contre-courant de la selfie-mania (comme le notifie le jeune homme de 35 ans, "on ne nous voit quasiment pas sur les images"). Un résultat original puisque les deux clichés mis côte-à-côte donnent parfois l'impression de n'en former plus qu'un panoramique, happant le spectateur en plein cœur de la scène.

Le projet prenant de l’ampleur, la question s’est ensuite posée de le publier : "On ne savait pas comment le partager puisque cela relevait de l'intime. On s’est par exemple pris en photo le jour de notre déménagement en février 2012. Cela s’est fait de manière totalement instinctive, on cherchait juste à garder un souvenir de notre ancien appartement et de Déborah enceinte". C’est donc très naturellement que leurs enfants, amis et famille se sont retrouvés au cœur de la série photographique qui se voulait basée sur des instants de leur vie.

"Chaque photo correspond à un moment qui nous a instinctivement inspiré. On s’est d’ailleurs dit que dès que l'un de nous deux voulait immortaliser un instant, l'autre devait accepter" explique Jonathan Paciullo. Et même avec la création de leur page Facebook le 17 juillet dernier et ses centaines de likes instantanés, les deux anciens étudiants en photographie ne comptent pas changer leurs  habitudes : "Cela nous encourage à continuer". Poursuivre leur Tumblr n'est néamoins pas leur seul projet : initialement Jonathan et Deborah, tous deux très attachés au papier et cherchant à laisser une "belle trace", avaient dans l’idée de faire de "Vies à vie" un livre. Avis aux éditeurs. 

--> Retrouvez toutes les photographies de Jonathan Paciullo et Deborah Leca sur http://viesavie.tumblr.com/.

Maïlys Derville

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus