Sexe : une seconde marque de préservatif masculin remboursé par la Sécu... mais toujours rien pour les femmes Sexe : une seconde marque de préservatif masculin remboursé par la Sécu... mais toujours rien pour les femmes

News

Sexe : une seconde marque de préservatif masculin sera remboursée par la Sécu... Mais toujours rien pour les femmes par Zoé Puyremond

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 22 Février 2019

Mardi 19 février 2019, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé qu’une deuxième marque de préservatif masculin serait remboursée dès le 4 mars prochain. Une annonce qui suscite des interrogations concernant les dispositifs à destination des femmes...

Si la lutte contre les IST ne doit pas connaître de repos, la dernière sortie d’Agnès Buzyn en matière sur le préservatif masculin ne fait pas l’unanimité. Le 19 février, la ministre a annoncé que la marque Sortez couverts ! allait être remboursée par la Sécurité sociale, après Eden, pour qui c’est déjà le cas depuis le 10 décembre 2018. "On pourra maintenant, quand on est une femme ou un homme, aller voir son médecin et avoir des préservatifs remboursés sur prescription médicale", avait à l’époque expliqué Agnès Buzyn au micro de France Inter. Le remboursement de Sortez couverts ! ne concerne que les boîtes de 12 préservatifs, dont le prix est de 2 euros. Et comme pour la marque Eden, l’assurance maladie prendra en charge 60% de l’achat.

Une bonne nouvelle, a priori, mais qui a soulevé des questions de la part des internautes. En effet, si deux marques de préservatifs masculins sont aujourd’hui en partie pris en charge, quid des dispositifs pour femmes ? Selon le baromètre 2016 de Santé publique France, la pilule, le stérilet, l’anneau vaginal, le patch et l’implant représentent 64% des méthodes de contraception choisies par les Français.es. Mais ne sont qu’en partie remboursées, voire pas du tout, malgré leur utilisation souvent quotidienne, et pouvant s’étendre sur une période de 40 ans.

Quant aux protections hygiéniques, produits pourtant indispensables, elles ne sont simplement pas du tout remboursées. Selon une étude britannique réalisée en 2015 par la plateforme VoucherCodesPro.co.uk, une femme dépense en moyenne 23 500 euros dans sa vie... On est loin du coût d’une petite boîte de capotes de temps en temps.


Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires