Sexe : oui, nous brûlons des calories en faisant l’amour Sexe : oui, nous brûlons des calories en faisant l’amour

News

Sexe : c'est prouvé, nous brûlons des calories en faisant l’amour par Marine Decremps

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Mercredi 7 Novembre 2018

Selon une étude québécoise, avoir une activité sexuelle permettrait de brûler des calories. Et voici les chiffres et les conseils pour en dépenser plus.

Le sport en chambre, cette expression plutôt lourde, n’aura pourtant jamais autant mérité sa place. Pourquoi ? Grâce aux chiffres de l’étude d’Antony Karelis, professeur au département des sciences de l'exercice à l'Université du Québec à Montréal, qui révèlent que l’activité sexuelle brûle bien des calories. Et ce n’est pas négligeable à en croire les chiffres. Car oui, ça y est les chercheurs disposent de réelles data sur le sujet. Pour cela, ils ont étudié 21 couples. Chacun de ces duos a dû s’adonner à quatre relations sexuelles par mois, équipé de brassard recueillant diverses données telles que la température corporelle. Verdict ? Le nombre moyen de calories brûlées chez les hommes étaient de 101 calories et de 69,1 calories chez les femmes du panel. Par minute, les hommes brûlaient 4,2 calories et les femmes 3,1. En comparaison et toujours selon les conclusions de l’étude : “La dépense énergétique pendant 30 minutes sur un tapis de course chez les hommes était de 276 calories ou de 9,2 calories par minute et, chez les femmes, de 213 calories ou de 7,1 calories par minute”. Ok, le sexe ne remplacerait pas le sport mais y contribue-t-il ?

Varier les plaisirs durant le "training"

Alors comment optimiser la perte de calorie par le sexe ? Bien entendu, comme pour toutes activités sportives cela dépendra de votre condition physique et de votre santé, mais aussi des positions choisies. Ce que l’on retient c’est que même si les couples ont en moyenne varié les positions au cours de leurs rapports, les données valent pour un mois de relations sexuelles en position du missionnaire. Hannah Davis, spécialiste de la force et du conditionnement physique certifiée basée au Tennessee, a déclaré qu’une position debout favorisait le travail des muscles profonds des cuisses. De la même manière, le missionnaire travaille les lombaires. Sans surprise, pour augmenter le nombre de calories brûlées, Hannah Davis préconise de “faire durer le plus longtemps” possible l’acte. Autre conseil, engager les fessiers en position allongée. En d’autres termes, profitez donc des câlins pour vous gainer. Changer de position plusieurs fois au cours d’une relation sexuelle augmenterait le rythme cardiaque. Mais en matière de sexe oral, le professeur Karelis déclare en revanche : "Je ne pense pas que le sexe oral joue un rôle énorme en termes de dépense énergétique".
Quoiqu’il en soit, l’activité sexuelle regorge de bien d’autres effets vertueux sur la santé. Elle fait travailler la cognition chez les personnes âgées, libère de la prolactine essentielle pour bien dormir… bref, beaucoup de bons points, non ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus