Sexe : 4% des femmes pensent que le sexe dans les films est réaliste Sexe : 4% des femmes pensent que le sexe dans les films est réaliste

News

Sexe : 4% des femmes pensent que le sexe dans les films est réaliste

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 1 Novembre 2019

Selon une étude britannique, 96% des femmes considèreraient que les relations sexuelles dans les films ne seraient pas réalistes. Non ? Vraiment ?

On ne vous apprend rien lorsqu’on vous dit que le sexe dans les plus grands films hollywoodiens n’a rien à voir avec la réalité. Vous qui savez que vous devez impérativement uriner après l’amour pour éviter une infection, ou que faire l’amour dans une voiture est super inconfortable. Vous savez même qu’il faut mettre un préservatif alors que vous n’en voyez jamais à l’écran… Bref, une étude britannique menée par le site médical Zava vient confirmer cette réalité : seulement 4% des femmes considèrent que le sexe à l’écran est réaliste. Peut-être parce qu’il ne l’est pas.
Les chercheurs ont analysé 50 films comme Dirty Dancing ou 50 Shades of Grey, puis les ont combiné avec l’opinion de 2000 personnes interrogées pour comprendre les différences entre la réalité et la fiction en matière de sexe. Et les résultats sont impressionnants.

Devinez-quoi ? Ce qui serait le plus mal représenté à l’écran… Serait l’orgasme féminin. Peu surprenant. Dans les films analysés, 39% des scènes de sexe montraient ou suggéraient un orgasme chez la femme, alors que dans la réalité, seulement 19% d’entre elles déclarent atteindre l’orgasme à chaque relation sexuelle. Ils sont 77% chez les hommes. Des chiffres qui inquiètent les médecins à l’origine de l’étude : cela favoriserait en effet certaines insécurités sexuelles chez les femmes qui n’atteignent pas l’orgasme à chaque fois, et inciterait également les téléspectateurs à croire que les femmes jouissent systématiquement. Breaking news : non. Pire encore, dans 30% des films analysés, les couples atteindraient le septième ciel au même moment. Une supercherie dont nous avions conscience, et sur laquelle il fait du bien de poser des chiffres. 

Par ailleurs, on oublierait trop souvent les préliminaires au cinéma. 27% des films analysés auraient ainsi représenté cette étape à l’écran. Un moment pourtant nécessaire au plaisir, à l’intimité et à la connexion entre deux partenaires, faisant ainsi de la pénétration, indirectement, la norme dans les films. Et c'est regrettable, d’autant plus que 69% des sondés - un chiffre qui ne s’invente pas - affirment profiter des préliminaires à chacune de leur relation. 

Enfin, on ne montrerait jamais de rapports sexuels protégés à l’écran. Vous comprenez, le préservatif ne serait pas suffisamment sexy : on en verrait donc que dans 2% des scènes de sexe issues des films analysés. En réalité, 20% des personnes interrogées déclarent porter un préservatif à chaque relation sexuelle. 32% des femmes interrogées avouent, quant à elles, utiliser d’autres formes de contraception comme la pilule. Les médecins d’alerter le manque de visibilité du préservatif : cela encourage les téléspectateurs à sauter la case protection lors de leurs relations, les exposant ainsi aux IST et aux grossesses non-désirées. 

Après tout ça, voulez-vous connaître l’une des seules similitudes qui existe entre la réalité et la fiction ? Hé bien, il y aurait presque autant d’hommes IRL qu’à l’écran qui garderaient leurs chaussettes pendant l’amour. Soit un peu plus de 30%. Ah ! Ca nous met du baume au coeur… ou pas. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires