On sait (enfin) pourquoi les femmes ont des orgasmes

On sait (enfin) pourquoi...

Etude : on sait (enfin) pourquoi les femmes ont des orgasmes

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Depuis toujours, l’orgasme féminin intrigue et fascine. Les théories sulfureuses des scientifiques vont bon train, mais le mystère reste entier. Pas si vite, il semblerait que deux chercheurs aient trouvé son origine… et cela ne serait pas qu’une question de plaisir.

Un mystère enfin résolu ? Oubliez tout ce que vous saviez : l’orgasme féminin serait bien plus qu’une question de plaisir, il serait même nécessaire pour procréer en bonne et due forme. Et pour percer le mystère de l’extase ultime de la gent féminine, deux chercheurs ont étudié celui… de plusieurs mammifères. Dans une étude parue le lundi 1er août 2016 dans la revue Journal of Experimental Zoologie, Alison Richard, de l'université de Yale et Mihaela Pavlicev, de l'hôpital pour enfants de Cincinnati, ont passé au crible les relations les plus intimes de nombreuses espèces. Chats, lapins, primates ou encore éléphants, tout le monde y est passé. Verdict : chez certaines d'entre elles, l’ovulation intervient juste après la poussée d’hormones, l'équivalent d’un orgasme. Ce serait donc le mâle qui provoque l’ovulation et permet la reproduction. Minute papillon : même si c’est toujours le cas chez certains mammifères, l’évolution humaine a mis fin à cette nécessité et l'orgasme serait devenu une simple source de plaisir. Qui l’eut cru.

Pour aller plus loin, les chercheurs sont allés fouiller dans le passé pour observer nos ancêtres. Et il semblerait que cette évolution soit aussi anatomique. Il y a 75 millions d’années, le clitoris (source première de plaisir) chez les femelles était très proche du canal sexuel, voire à l’intérieur du vagin, contrairement à celui des femmes d’aujourd’hui, nettement plus éloigné. Conséquence : aujourd'hui, il est moins facilement stimulé lors d’un rapport sexuel. Bonne nouvelle, même si certaines femmes ne l’atteignent presque jamais (soit 1 sur 3), les orgasmes s’amplifient avec l’âge. En d’autre termes, plus on vieillit, plus on est susceptible de prendre du plaisir. Une bonne raison de ne pas déprimer après avoir passé la cinquantaine.

 

Sarah Jobert

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.