Méfiez-vous du "cockfishing", cette nouvelle pratique répandue chez les expéditeurs de dick pic Méfiez-vous du "cockfishing", cette nouvelle pratique répandue chez les expéditeurs de dick pic

News

Méfiez-vous du "cockfishing", cette nouvelle pratique répandue chez les expéditeurs de dick pic

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Vendredi 25 Octobre 2019

Alors que les applications de dating ne cessent de donner naissance à de nouvelles dérives, le dernier phénomène en date consiste pour les expéditeurs de dick pic à tromper leur destinataire sur la marchandise. On appelle ça le "cockfishing". Explications.

Encore une nouvelle pratique à laquelle il va falloir être vigilant quand viendra le moment d’échanger des photos sexy avec ses matchs. Certains d’entre eux pourraient en effet être tentés d’améliorer quelque peu la réalité afin de vous faire voir les choses en plus grand. Vous n’avez jamais entendu parler du cockfishing ? Cette contraction des mots anglais "catfish" (quand une personne usurpe ou se crée une fausse identité) et "cock" (pénis), désigne une technique qui consiste pour les expéditeurs de dick pic à retoucher leur pénis ou à trouver l’angle parfait pour le faire paraître en photo plus long ou plus gros qu’il ne l’est en réalité. 

Pratique qui se veut de plus en plus courante avec l’ajout de fonctions grand angle sur les smartphones qui peuvent effectivement faire des miracles et en duper plus d’un.e. De même, les applications d’editing photo simples d’utilisation comme Facetune sont de plus en plus populaires. Si la plupart s’en servent pour lisser leur peau ou gommer un vilain bouton, d’autres font plutôt usage de la fonction "remodeler" pour donner un coup de pouce à leur dick pic.
Il fallait y penser, mais cela ne veut pas dire que c’est une bonne idée pour autant. D’autant plus que la supercherie est finalement assez facile à détecter, il suffit d’avoir l’œil pour repérer les petits fails qui se cachent sur la dite photo,  tels qu’un objet en arrière-plan complétement déformé ou des bords un peu flous.
Et puis on imagine aussi tout ce temps perdu, alors que vous avez certainement déjà entendu à plusieurs reprises que ce n'est pas la taille qui compte. 


 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires