L’orbiting, le ghosting d’un nouveau genre L’orbiting, le ghosting d’un nouveau genre

News

L’orbiting, le ghosting d’un nouveau genre par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Samedi 5 Mai 2018

Vous vous êtes récemment fait larguer et ghoster, mais depuis quelques jours votre ex s’amuse à liker vos derniers posts Facebook et à regarder toutes vos stories ? Ne cherchez pas, cette personne un peu fourbe pratique l’orbiting, une nouvelle technique de rupture un peu particulière. Explications.

Orbiting : voilà un nouveau mot à ajouter au lexique des comportements étranges observés sur les réseaux sociaux. Ne vous méprenez pas, cette technique de rupture existe depuis bien longtemps, mais on n’avait pas encore trouvé d'appelation pour la désigner. C’est chose faite grâce à Anna Lovine qui l’a récemment nommé dans un article paru sur le blog Man Repeller. Alors, qu’est ce que l’orbiting ? C’est très simple : quelqu’un ignore vos appels et vos textos mais en revanche, matte toutes vos stories Instagram et retweet vos réactions à chaud sur les dernières frasques de Kanye West. Et en prime, la personne est la première à le faire. En clair, c’est un peu le petit frère du ghosting… en pire. Et c’est aussi valable en amitié. On vous rappelle que chez certains, être amis se réduit à un simple statut Facebook. C’est aussi un concept.  

Mais pourquoi certains pratiquent-ils l’art de l’orbiting ? Dans son post, Anna Lovine avance trois raisons. Soit la personne est enfermée dans une certaine obligation sociale qui la pousse à aimer vos photos, soit elle ne s’en rend même pas compte et là, c’est assez grave, soit elle a carrément peur de manquer sans pour autant avoir besoin de communication directe avec vous. On vous l’accorde, psychologiquement parlant, ce n’est pas la meilleure solution, mais chacun fait comme il peut. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus