Les baisers blasés du photographe Tommy Kha Les baisers blasés du photographe Tommy Kha

Les baisers blasés du photographe Tommy Kha

Les baisers blasés du photographe Tommy Kha

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Jeudi 3 Octobre 2013

Le photographe Tommy Kha, originaire de Memphis, joue du stéréotype de l'homme asiatique considéré comme passif, voire asexuel, en se photographiant recevant des baisers sans broncher dans sa série "Return to Sender".

Que ce soit des inconnu(e)s, des amis, des rencontres furtives ou encore des amants, le photographe Tommy Kha se met en scène en train de se faire embrasser par ces derniers, dans des autoportraits orchestrés comme des performances, mais toujours de la même façon : passif, insensible, absent de ces étreintes amoureuses qui manquent comiquement de réciprocité.


Cette série de portraits, intitulée Return To Sender (retour à l'envoyeur) sur lequel Tommy Kha travaille depuis 3 ans, a pour intention de jouer avec l'image stéréotypée de l'homme asiatique et de sa soumission, son manque d'érotisme, en décrédibilisant cette passivité, non sans humour, à force de photographies et de répétitions. La seule contrainte de ses partenaires photographiques est de l'embrasser sur la bouche. Lui, il se laisse faire de façon totalement neutre, même si ces derniers décident de le porter avec fougue. Ainsi, les baisers sont enflammés sans… retour à l'envoyeur, justement. Pour un effet assez drôle.

--> Pour voir d'autres photos de Tommy Kha ou la série "Return to Sender" au complet, rendez-vous sur son site http://www.tommykha.com

Bethsabée Krivoshey

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus