L’allaitement : un débat qui fait rage

L’allaitement continue...

L’allaitement, le débat qui fait couler encore beaucoup d'encre

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Plusieurs auteures, journalistes et dessinatrices ont signé une tribune intitulée "Allaitement : cessons de faire culpabiliser les femmes" parue sur le site de "Libération". Le web n’a pas tardé à s’enflammer autour de cette question.

"Je n’ai pas allaité mon enfant au sein, suis-je une mauvaise mère ?" Mercredi 3 février dernier, de nombreuses femmes de tous bords se sont réunies pour signer une tribune dans Libération intitulée Allaitement : cessons de faire culpabiliser les femmes.

Aux côtés de Pénélope Bagieu, et Titiou Lecoq, elles ont réaffirmé que le choix d'allaiter ou non doit rester personnel et privé. Cette pétition a récolté plus de 1000 signatures et répond avec colère à la récente étude sur l’allaitement, dévoilée dans la presse. Selon les scientifiques qui l’ont réalisée, généraliser l’allaitement maternel permettrait de sauver la vie de 800 000 bébés. Allaitement ou pas ? Voilà une question qui devrait rester personnelle. Chez Glamour, on est d'accord avec ces militantes : stop à la culpabilisation. Chaque femme est libre de choisir le meilleur pour le bien-être de son enfant, mais aussi pour elle. D'ailleurs sur la Toile, les internautes n'ont pas tardé à exprimer leurs avis, notamment sur Twitter.

Sarah Jobert

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.