News

"La Petite Mort", l'appli sur l'orgasme féminin censurée par Apple

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mardi 7 Juin 2016

"La Petite Mort" a été interdite de téléchargement sur l'AppStore. La raison ? L'application danoise sur l'orgasme féminin ne rentrerait pas dans les critères de la plateforme à cause de son contenu 'olé-olé'.

A l'origine de La Petite Mort, un studio danois nommé Lovable Hat Cult. Les créateurs de l'appli ont eu l'ingénieuse idée de créer un simulateur de plaisir féminin. En d'autres termes, lorsqu'on télécharge l'application, une vulve très pixelisée et par la même occasion abstraite, apparaît sur l'écran. Le principe est simple : il faut toucher l'écran avec ses doigts pour faire réagir l'image, provoquant ainsi certains signaux audios et visuels, positifs ou négatifs. Patrick Jarnfelt, le concepteur du jeu, espèrait que les joueurs pourrait vivre une "expérience érotique" qui pourrait "les faire réfléchir à leur propre sexualité" ou les "rendre plus empathique à la sensualité des autres.", révèle Vocativ. Les jeux comme le sien, peuvent "aider à parler du plaisir féminin et permet de démocratiser et d'accepter la sexualité", confie le concepteur au média, qui estime que La Petite Mort a une visée pédagogique

Si cette appli a dû plaire à plus d'un utilisateur, elle n'était pas au goût d'Apple qui l'a retiré de l'AppStore jugeant son contenu trop "choquant et cru". Après avoir interdit la pornographie en 2009, le géant américain a adopté une politique assez stricte en ce qui concerne ce type de contenu. 

Léa Lestage

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus