ashley madison

37 millions d’infidèles...

La liste des utilisateurs d'un site de relations extraconjugales dévoilée

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mercredi 19 Août 2015

Des hackers ont publié les coordonnées des utilisateurs du site de relations extraconjugales Ashley Madison. 37 millions de personnes sont concernées.

Une menace mise à exécution. Les hackers du groupe Impact Team ont dévoilé les coordonnées de 37 millions de personnes inscrites sur le site anglo-saxons de rencontres extraconjugales, Ashley Madison. Les adresses, les noms, les emails et les sommes payées par les utilisateurs ont été dévoilé sur internet.

Courant juillet, les mêmes hackers avaient menacé de diffuser cette fameuse liste en publiant quelques noms d'utilisateurs. Leur but ? Que Ashley Madison, Established Men et Cougar Life, d'autres sites similaires, soient supprimés. Ils dénonçaient la moralité du site et ses utilisateurs qualifiés de "salauds" et de "menteurs". Quelques jours après cette menace, Avid Life Media (ALM), groupe propriétaire d'Ashley Madison, proposait à ses membres d'effacer leur compte contre 19 $. Une manoeuvre rapidement critiquée par Impact Team dans un communiqué : " Les clients payent systématiquement par carte de crédit, et ces informations ne sont pas effacées comme promis, et incluent le nom et l’adresse du payeur, ce qui est évidemment l’information la plus importante à faire disparaître."

La Grande-Bretagne, première cible

Cette fois, personne n'est épargné. Ainsi, il suffit de faire quelques recherches sur le "dark web" pour retrouver les coordonnées des utilisateurs d'Ashley Madison. Et la découverte est étonnante. Une liste publie les adresses mails de nombreux fonctionnaires britanniques, pompiers, gardes de prison, politiques, employés de CNN, de Bank of America ou encore des Nations Unies. Des révélations très embarrassantes pour ces personnalités publiques. Attention toutefois à l'authenticité des adresses mails, nombreux sont ceux qui utilisent des pseudonymes politiques pour camoufler leurs aventures extraconjugales.

Pauline Ortiz

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus