News

Sexe : vos rêves érotiques sont-ils révélateurs de vos désirs cachés ? par Esteban de Azevedo

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 12 Juillet 2019

Selon une étude, les femmes font de plus en plus de rêves coquins. Mais rêver qu'on passe une nuit toride avec son collègue Francis ou sa voisine de palier signifie-t-il vraiment que vous avez envie de le faire ?

Pendant un certain temps, nous pensions que les rêves provenaient de notre inconscient et de ses désirs. Potentiellement troublant si vous veniez de faire un rêve érotique avec une personne qui ne devrait pas s’y trouver. D’autant plus que les femmes feraient plus de rêves érotiques que jamais, quoique toujours moins que les hommes. 

Les rêves vs la réalité
Une autre étude réalisée en 2014 par Dylan Selterman de l’université du Maryland, s’est intéressée au rapport entre les rêves et les infidélités, qui affecteraient les relations entre les deux partenaires le lendemain du fameux songe. Pourtant, lorsque la journée précédant le rêve d’infidélité est étudiée, rien n’a été trouvé pouvant prédire l’arrivée de pensées érotiques pendant le sommeil. Cela signifie qu’il n’y a pas obligatoirement de relation avec les évènements ou préoccupations de la veille et les thèmes présents dans nos rêves. Dylan Selterman conclut : "Rêver d’un contenu érotique peut survenir par hasard, sans représentation d’une préoccupation ou d’un évènement important de la vie éveillée."

Les hommes rêvent différemment 
D'après le professeur de psychologie à l’université de Swensea, Mark Blagrove, les femmes sont plus susceptibles de rêver de leur partenaire alors que les hommes rêvent plus souvent de partenaires sexuels multiples. Toujours selon lui, nous avons tendance à rêver de "ce qui est le plus émotionnel pour nous. Pour cette raison, on peut s’attendre à ce qu’il y ait plus de contenu érotique qu’il y en a en réalité". Autre info, 15% du contenu d’un rêve peut être lié à ce qu’il s’est passé dans la vie éveillée. 

Les femmes, de plus en plus à l’aise avec l’érotisme
Selon une étude du chercheur en sommeil de l’université de Fribourg en Allemagne, Michael Schredl, publiée dans la revue Psychology & Sexuality, la fréquence moyenne des rêves érotiques chez les 2907 participants est d’environ 18%. Les jeunes font notamment plus de rêves érotiques. Selon le chercheur, cette augmentation des rêves érotiques chez les femmes est due au féminisme qui a rendu les femmes plus à l’aise avec l’idée d’avoir des pensées érotiques.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires