Maican Girl

Tinder : pas de...

Tinder : pas de maquillage, pas de match ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Lundi 17 Août 2015

Une blogueuse beauté américaine a décidé de poster des photos d’elle sans maquillage sur Tinder puis des photos retouchées pour constater le nombre de match obtenu dans les deux situations. Le verdict est radical.

Alexa Mitchell, 22 ans, a decidé de soumettre la gente masculine de Tinder à une expérience particulière dans le but de répondre à une question “est-ce que les hommes préfèrent les photos sans maquillages ou les photos retouchées ?“. La jeune femme a commencé par poster 3 photos d’elle make-up free puis a liké 100 hommes sur l’application. 5 heures plus tard, elle n’avait obtenue que 16 matches.

Pour la deuxième partie de l’expérience, Alexa a retouché les mêmes photos sur l’application Relook puis les a postées sur son profil. Elle a ensuite liké les 100 premiers hommes qui lui était proposés. La différence est frappante puisque 5 heures plus tard elle s'est retrouvée avec 73 matches.

Très peu surprise de ce constat, la blogueuse a confié à BuzzFeed : “les photos retouchées ont obtenues des réponses plus enthousiastes que les naturelles. Je pense que cette expérience montre que les hommes qui utilisent des applications de rencontres telles que Tinder sont plus réactifs face à une apparence, pas nécessairement avec plus de maquillage mais plus lisse et sans imperfections“.

La vidéo de l'expérience est disponible sur sa chaine Youtube : Maican Girl.

 

Azza Kamaria

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus