Vacances : 7 conseils pour éviter la rupture amoureuse

Voyage : 7 conseils pour éviter la rupture amoureuse

Vacances : 7 conseils pour éviter la rupture amoureuse

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Lundi 8 Janvier 2018

Un voyage en couple, c’est le pied. Mais si une escapade à deux vous laissera des souvenirs impérissables, vous n’êtes pas à l’abri de quelques disputes. Et pour un couple sur dix, cela se solde même par une séparation. Voilà comment limiter la casse et éviter la vraie crise conjugale pendant les vacances.

#1 Soyez 100% raccord sur la destination

Premières vacances en couple. Comme votre relation est toute fraîche, vous avez envie de tout faire pour que votre copain passe LES vacances de sa vie avec vous (sous-texte : sans ses potes). Résultat, rien que le choix de la destination peut être compliqué. Il veut aller marcher dans les fjords d’Islande, vous voulez buller en Sardaigne ? Vous commencez donc à chercher un terrain d’entente. Mais ce “L’important c’est que ça te plaise“ consenti comme une aumône ne vous mènera que vers un mauvais compromis qui peut créer des frustrations voire de la rancœur. Plutôt que de trancher pour la solution la plus consensuelle, prenez du temps (beaucoup de temps) pour trouver un spot original qui vous fait vraiment rêver tous les deux. Les rubriques lifestyle des magazines regorgent de lieux atypiques et sexy à découvrir.

#2 Chacun sa valise

Quand on part en vacances à deux, c’est toujours tentant de faire valise commune. Moins encombrant et moins de bagages à enregistrer (on sait que les compagnies aériennes se gavent là dessus). Et puis… ça fait vrai couple quoi. Sauf que, dans les faits, c’est chiant. Vous risquez de vous prendre le bec sur la répartition de l’espace disponible, de ne plus retrouver vos affaires ou de provoquer un accident de shampoing. Prévoyez donc une valise chacun. Ainsi, chacun gère le volume de son sac (ça évitera qu’on vous accuse d’être responsable de l’excèdent de bagage) et emporte ce qui lui fait plaisir. Et chacun assume les ratés et les oublis.

#3 Parlez d’argent

Non ça n’est pas vulgaire, même lorsque vous êtes en couple depuis seulement quelques mois. Un budget mal défini, une mauvaise répartition des dépenses, et votre escapade romantique peut tourner au vinaigre. Surtout s’il y a une grosse différence de revenu entre vous. Prenez le temps avant le voyage de définir un budget qui vous convient à tous les deux (le but n’est pas que vous frôliez l’AVC à chaque fois que vous demandez l’addition). Si votre binôme veut voyager plus luxe que vous, soyez claire sur la somme que vous pouvez/voulez mettre (après tout, vous préférez peut-être épargner pour un appart’ que tout miser sur la literie du Sofitel). N’oubliez jamais : vous êtes intimes et vous êtes une équipe. S’il tient vraiment à certaines activités trop chères, mieux vaut oser lui demander de vous aider que de devoir appeler en urgence votre banquier pour transférer votre PEL sur votre compte courant.

Crédit : Getty

#4 Ne laissez pas trainer les conflits

Vous n’avez obtenu que 10 jours de vacances à grands renfort de RTT cumulés ? Vous n’avez pas de temps à perdre avec des disputes interminables. Plus un voyage est long, plus le risque de tensions est élevé. Et c’est bien normal. En revanche, plutôt que de rester plusieurs heures en froid (et lorsqu’on ne voyage qu’à deux, elles sont très longues, ces heures), oubliez un peu votre amour propre et désamorcez la situation tout de suite. Une bonne façon de ne pas camper sur ses positions est de se mettre à la place de l’autre, de se demander “Qu’est-ce qu’il a pu ressentir dans cette situation“. Cela vous aidera à vous rendre compte que la plupart des disputes sont le résultat d’un malentendu, et pas d’un problème de fond.

#5 Demandez l’programme

Mettez-vous bien d’accord sur l’objectif du voyage avant le départ et sur ce que vous voulez faire de vos journées (à part passer du temps sous la couette). Si vous sortez avec quelqu’un branché plage mais que vous vous y ennuyez au bout d’un quart d’heure, ne rongez pas votre frein en prenant des coups de soleil, vous lui ferez de toutes façons payer plus tard. Vous savez à l’avance que vous aurez du mal à vous mettre d’accord ? Si vous proposez une activité rando pour le matin, compensez tout de suite en suggérant quelque chose qui lui fera plaisir pour l’après midi. Ne présentez pas ça comme un sacrifice mais comme une envie de partager ses envies. Et lâchez du leste. Vous n’aurez peut-être pas le temps d’aller dîner dans ce spot aux cinq étoiles Trip Advisor, mais vous aurez oublié le lendemain.

#6 S’accorder du temps pour soi

Si vous partez pour une longue durée, par exemple pour un tour du monde en sac à dos, vous allez rapidement vous marcher sur les pieds. Et avec le manque de confort, la fatigue, les changements de spots permanents, il est important de s’accorder des moments à soi. Comme partir faire une course seul ou lire au bord de l’eau pendant que l’autre fait une sieste. A priori, n’importe qui est capable de comprendre ça, et il est fort probable que votre acolyte ait le même besoin que vous d’être un peu seul, sans forcément oser le demander. Croyez-nous, une petite échappée solo vous fera du bien à tous les deux.

#7 Savoir décrocher

De ses mails, des réseaux sociaux et autres Candy Crush. On sait bien qu’il est compliqué de déconnecter totalement, mais choisissez vos moments. Pendant une vraie activité de couple, laissez au maximum votre portable de côté. Et si vous avez besoin de geeker tranquille, réservez-vous 10 minutes le soir pour le faire (si possible pas en plein dîner romantique). Quand au boulot, le mieux est de se mettre d’accord sur une trêve. Si vous devez vraiment travailler, prévenez en amont et organisez-vous. Être devant son ordi de 19h à 21h quand c’est pile l’heure de l’apéro, ce n’est pas top pour votre moitié qui risque de se sentir bien seule. Privilégiez des moments moins clés, comme le matin ou l’heure de la sieste.

Enfin : buvez des cocktails. Beaucoup de cocktails. Et tout devrait bien se passer.


Elia Manuzio

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus