Sexe et temoignages : alors, le sexe en voyage de noces, c’est comment ? Sexe et temoignages : alors, le sexe en voyage de noces, c’est comment ?

Love etc.

Sexe et temoignages : alors, le sexe en voyage de noces, c’est comment ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mercredi 27 Novembre 2019

Les études montrent que les couples ne feront jamais autant l’amour que lors du premier mois qui suit leur mariage. Mais le tant fantasmé voyage de noces est-il forcément synonyme de marathon du sexe ? Épiphanie ou grosse déception, cinq femmes nous racontent comment elles l’ont vécu.

Charlotte, 31 ans : "Toute la pression est retombée et je suis tombée malade"
"Pour mon mariage, tout était un peu fait à la dernière minute, j’ai choisi ma robe seulement un mois avant, je n’avais pas goûté les plats du traiteur et je n’avais même pas de DJ deux jours avant. C’était trop de pression pour moi. Alors le voyage de noces… Nous n’avions pas prévu de grand voyage mais juste de passer quatre jours dans un hôtel sympa en bord de mer, pas très loin du lieu du mariage. Je m’attendais à quelque chose de romantique mais après le stress de l’organisation, toute la pression est retombée d’un coup et je suis tombée malade. Quatre jours d’une énorme crève. Nous avons fait l’amour peut-être une fois mais je n’en ai même pas profité tellement j’étais mal. Ensuite, nous sommes rentrés à Paris et nous avons enchainé les mariages et weekends. Ce n’est que deux semaines après notre retour que j’ai enfin commencé à profiter de mon mari".

Iseult, 33 ans : "Il y a une pression sur les jeunes mariés"
"Nous avions décidé d’arrêter de se protéger juste après le mariage. Se dire ‘’on arrête et on voit ce qui vient’’, ça change tout. Nous avons fait un grand voyage de noces en Australie et nos rapports ont vraiment été beaucoup plus fréquents, on faisait l’amour tout le temps. Tout était nouveau : nous étions jeunes mariés, nous ouvrions un nouveau chapitre et nous savions que potentiellement, nos rapports pouvaient donner un bébé. Mais je pense qu’il y a aussi une pression sur les jeunes marié.es qui a joué sur la fréquence de nos relations sexuelles. Les endroits dans lesquels nous étions étaient idylliques, nous avions déboursé une belle somme pour ce voyage et nous n’avions pas d’enfant, on se disait qu’il fallait tout donner et faire l’amour le plus possible".

Marine, 33 ans : "Enceinte, j’étais complètement HS, une loque"
"Je suis tombée enceinte deux semaines après mon mariage et nous sommes partis en Grèce à ce moment-là. Cette grossesse (même si c’était une très bonne nouvelle) est arrivée très vite et nous a un peu pourri les vacances. J’étais enceinte, j’étais malade comme un chien, il faisait 40 degrés et je ne mettais pas un pied devant l’autre. Franchement cela n’avait rien de glamour. On n’a presque pas fait l’amour, j’étais complètement HS, une loque, je n’arrivais pas à sortir de mon lit le matin, je dormais tout le temps et je n’arrivais pas à manger car tout m’écoeurait. Quand on sortait marcher, j’étais au bord de l’évanouissement au bout de 500 mètres. On a peut-être fait l’amour deux fois en deux semaines et encore je n’en suis même pas sûre. On en rigole maintenant en se disant qu’on a toute la vie devant nous pour faire ça. Ce qui est sûr c’est que je ne mangerai plus jamais de moussaka".

Cassandre, 38 ans : "Pas de sexe. Zéro"
"Nous étions préparés au fait que notre voyage de noces n’allait pas ressembler à une pub d’agence de voyage et ça nous allait très bien, nous étions ensemble depuis déjà dix ans. Nous nous sommes mariés à New York, là où nous vivons et nous avions prévu d’aller camper quelques jours au Canada juste après le mariage, pour se retrouver et décompresser. On a voulu faire les choses à fond, pour nous, cela voulait dire dormir sous la tente, ce qui n’est pas le meilleur endroit pour le sexe. Très honnêtement, si on l’avait vraiment voulu, on aurait pu le faire, mais nous n’étions pas à une semaine près, il n’y avait pas d’urgence à le faire "ici et maintenant". Cela ne nous a pas empêché de passer un super moment à deux."

Estelle, 29 ans : "On faisait des quickies"
"On ne voulait pas uniquement se dorer la pilule mais une destination où il y avait beaucoup de choses à visiter. Notre choix s’est porté sur le Japon où aucun de nous deux n’était allé. Le voyage était génial, nous avons découvert un nombre de choses incalculable mais je pense qu’on est un peu passés à côté du concept de ‘’lune de miel’’. On était tellement obsédés par l’idée de faire un maximum de visites qu’on partait très tôt le matin et le soir nous rentrions un peu crevés. Résultat, on faisait des quickies, souvent juste avant de partir de l’hôtel. Pas du sexe de très grande qualité, mais sympa quand même !"

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires