Mariage : 5 conseils pour celles qui ne veulent pas d’un mariage d’influenceuse Mariage : 5 conseils pour celles qui ne veulent pas d’un mariage d’influenceuse

Love etc.

5 conseils pour celles qui ne veulent pas d’un "mariage d’influenceuse" par Elia Manuzio

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Vendredi 17 Mai 2019

"Mariage cool", "mariage original"… Les blogs dédiés regorgent de conseils censés vous aider à sortir des sentiers battus. Sauf qu’à tous.tes chercher "mariage bohème" sur Pinterest, on se retrouve à avoir tous.tes le même mariage... Voici comment y remédier.

Le mariage d'influenceuse obéit à une logique très stricte : il faut des lampions, des petites ampoules lumineuses tendues entre les arbres, des panneaux en bois pour indiquer où se trouvent les toilettes et le dancefloor, et des lanternes thaïlandaises à lancer dans le ciel en fin de soirée. Et surtout, il faut que les invité.es s’assoient bien là où leur petit nom sera écrit sur un galet avant d’aller se déguiser pour faire honneur au photobooth "Tropicool". Voilà quelques conseils pour ne pas tomber dans le piège du mariage copier-coller.

#1 Faites simple
Le nouveau cool, c’est de ne pas en faire des caisses. Oubliez tous les maniérismes de déco ultra-instagramables et pensez simplicité. Choisissez une salle (c’est encore mieux si vous pouvez le faire chez vous) qui vous ressemble et respectez l’histoire du lieu. Si vous vous marriez l’hiver dans une salle obscure avec cheminée ambiance Game of Thrones, pitié, n’allez pas nous mettre des lampions et des fanions. Ça n’a pas de sens.

#2 N’ayez pas peur de vexer
Il n’y a pas de secret, à moins d’être très très riche (ou de ne pas avoir un job à plein temps), pour faire bien, il faut faire petit. Acceptez que vous ne pourrez pas inviter tous les gens qui vous ont invité à leur mariage et que vous ne pourrez pas non plus convier votre tante Annette et ses six enfants que vous n’avez pas vus depuis vos sept ans. Cela demandera surement une mise aux point avec les parents mais imposez vous : ils en financent peut-être une partie, mais c’est votre mariage, pas une cousinade géante. Quant aux potes que vous laisserez sur la touche, ils sont sûrement assez intelligents pour comprendre qu’un évènement de cette envergure nécessite de faire des choix. Sinon, changez de potes.


#3 Arrêtez les typos
En faire-part, en plan de table, en carnets de cérémonie, sur des petites pochettes à confettis, franchement, on n’en peut plus des polices typographiques romantiques téléchargées sur Dafont. Pour changer, inspirez-vous du mariage de la directrice artistique Lolita Jacobs - les photos sont consultables sur internet et Instagram. Pour leur plan de table, les mariés ont pris un pinceau, de la gouache et on peint à la main (et assez à l’arrache) le prénom des invité.es sur un Canson posé près de leur assiette. Plus cool tu meurs.

#4 Soyez chill
Qu’est ce qui fait un mariage réussi ? Ce n’est ni la nourriture (même si c’est important), ni le DJ (même si c’est très important) mais les marié.es. Les meilleurs mariages sont toujours ceux où les marié.es sont "détendu.es" (comprendre : pas relous). Vos amis n’ont pas envie de déambuler au milieu d’une salle tapissée de fleurs des champs, ils ont envie que leurs potes soient heureux.ses, motivé.es et pas en permanence en train de vérifier que personne n’a touché à la piñata.

#5 Ne prenez pas vos témoins pour des larbins
Vos témoins sont a priori, les invité.es auxquel.les vous tenez le plus et avec qui vous avez vraiment envie de passer un bon moment. Ils peuvent vous aider, vous conseiller, être là quand vous paniquerez mais ce ne sont pas vos toutous. On ne réquisitionne pas sa copine au chômage une semaine avant pour qu’elle passe ses journées à nouer des rubans sur des bocaux et on ne demande pas à son pote de 35 ans de gérer le coin "enfants" parce qu’on a radiné sur la baby-sitter. Et n’oubliez jamais qu’entre l’EVJF (et l'EVG), leur tenue, le prix du transport, du logement et les jours de congé à poser, ils ont déjà assez donné.

Ah et puis arrêtez de mettre des couronnes de fleurs sur la tête de vos demoiselles d’honneur. Vraiment. Ça n’est plus possible.  Et vive les marié.es !

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires