Love etc.

Etude : les hommes sexistes sont plus malheureux en amour que les autres par Esteban de Azevedo

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Jeudi 1 Août 2019

Plusieurs études universitaires révèlent que les hommes sexistes ne sont pas épanouis en amour. Sale temps pour les machos.

Selon des études psychologiques, être macho est néfaste pour votre couple et vos rapports sexuels. En 2018, des chercheurs israéliens et américains ont mis en évidence que les hommes sexistes étaient insatisfaits sexuellement. Une frustration qui vient d’un classement des femmes en deux catégories dans leur esprit : les saintes bonnes à marier et les "open" pour un soir. Et ils ne parviennent ni à désirer les femmes qu’ils aiment ni à aimer celles qui les excitent.

Le machisme rend jaloux
En 2018, les chercheurs Emily Cross et Nickola Overall de l’Université d’Auckland en Nouvelle-Zélande ont confirmé que les machos connaissaient des difficultés dans leur vie intime. Leur attitude ayant notamment des conséquences néfastes pour eux et leur partenaire. 363 couples hétérosexuels engagés dans une relation stable depuis en moyenne 6,5 ans ont été interrogés sur le rôle à assumer pour chaque sexe et ce qu’ils vivaient dans leur couple. Résultat : plus les hommes sont agressifs et hostiles envers les femmes, plus l’intimité est complexe. Les hommes sexistes faisaient risquer la rupture à leur couple à cause de problèmes de jalousie et de confiance aussi bien en l’autre qu'en eux-mêmes. Au menu : disputes, difficultés à prendre des décisions et davantage de problèmes de drogues et d’alcool. Des difficultés qui conduisent les femmes à être moins satisfaites et à moins s’engager dans leur relation.

Beaucoup d’hommes n’ont pas conscience d’être machos
Sauf que voilà, pour changer, il faut encore avoir conscience de se tromper de chemin. Un étude portant sur 1096 hommes et femmes hétérosexuels a constaté que les hommes sexistes étaient convaincus d’être normaux et persuadés que leurs compagnes prenaient toutes les décisions dans leur couple. Avec des conséquences agressives à l’égard de ces dernières à la clé, conduisant à moins d’engagements de la part des femmes. Ce qui renforçait l’agressivité de ces hommes et les confortaient dans l’idée que le "sexe faible" n’est pas honnête. Un cercle vicieux.

Et le remède dans tout ça ? Les relations intimes. Rien de mieux que de se sentir vulnérable pour être motivé à soutenir sa partenaire.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires