Drague : comment se remettre sur le marché quand on est un peu rouillé ? Drague : comment se remettre sur le marché quand on est un peu rouillé ?

Love etc.

Drague : comment se remettre sur le marché quand on est un peu rouillé ? par Elia Manuzio

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Jeudi 22 Novembre 2018

Après la fin d’une relation sérieuse ou d’une longue période de célibat assumé, vous avez envie de vous remettre en selle sur le fabuleux marché de l’amour et du dating ? Voici quelques conseils pour réussir son come-back dans le game de la drague.

#1 No rush
Avant de vous lancer à nouveau sur le marché de la drague, prenez le temps de vous assurer que vous le faites pour les bonnes raisons. Est-ce la norme (ou les copines) qui vous impose de rencontrer quelqu’un ? Est-ce un désir ancré en vous ? C’est l’occasion de dresser un petit bilan perso : qu’ai-je à offrir ? Qu’ai-je envie de donner et de ne pas donner ? Quels écueils éviter ? Une introspection indispensable pour ne pas retomber dans les travers qui vous ont couté beaucoup d’énergie dans le passé (exemple : le poète torturé, aussi maudit dans la vie que dans un lit). Comme diraient nos amis de chez Meetic, "cherchez votre moitié, pas votre double". Et on a envie de rajouter qu’un plan cul, c’est bien aussi.

#2 Dater, c’est du taf
Le marché a évolué, les outils à votre disposition pour draguer aussi. Difficile de passer à côté des applis de rencontres comme Tinder, Happn ou Bumble, elles sont légion. On se sent presque ringardes d’avoir rencontré notre partenaire dans un banal dîner en ville (note pour plus tard : se flageller pour avoir écrit "dîner en ville"). La technologie est là pour sauver les âmes en peine et ce n’est plus du tout un tabou. Mais ça demande du boulot, et un investissement quasi quotidien. Faites du tri, choisissez-vos cibles. Laisser sa chance au produit ? Oui et non. Quand une première approche ou un profil un peu douteux vous inspire de la méfiance, fuyez. L’expérience montre souvent que la réalité est encore pire.

#3 N’ayez pas peur
Le monde du dating est rude. Si vous stressez à l’idée que la personne que vous vous apprêtez à rencontrer ne vous plaise pas, sachez que c’est la même chose de l’autre côté. Acceptez d’être rejetée et de rejeter. Il vous faudra sûrement un bon nombre de rencards foireux avant qu’un seul ne soit concluant. C’est le jeu et personne ne s’en offusque. Dans le cas d’un date Tinder par exemple, décamper en prétextant qu’on "se lève tôt demain" ne choque plus personne. Tout le monde le fait, et tout le monde comprend et accepte le message. Après tout, il y a un super docu féministe sur Netflix, ça serait dommage de perdre du temps avec un mec qui vous trouve "pas si bête pour une jolie fille".

#4 Jouez selon les (nouvelles) règles
Quelque soit la méthode de dating, la donne a changé. Fini le temps où le simple fait de se rouler une galoche après un deuxième rendez-vous vous mettait automatiquement dans la case "couple". En 2018, les initiés prennent le temps de fréquenter plusieurs personnes (chacun est au courant) et de tester les possibilités avant de se déclarer "exclusifs" (oui oui, comme aux États-Unis). Quant au fameux premier pas, n’attendez plus que l’autre se mouille. Le faire soi-même, c’est juste se donner la possibilité de choisir. Un dernier conseil : une fois le processus enclenché, ne la jouez pas trop distante en mettant trois jours à répondre à un message. Tout le monde lit instantanément ses textos, ça n’est plus crédible.

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus