Cœurs brisés : comment ne pas retomber dans le piège d’un.e ex diabolique

Love etc.

Cœurs brisés : comment ne pas retomber dans le piège d’un.e ex diabolique par Elia Manuzio

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 2 Juin 2020

Il suffira d’un signe (ou d’un like sur Instagram) pour que vous retombiez dans ses filets. Et oui, vous savez très bien de qui on veut parler.

On a tous un.e "ex de notre vie". Cette personne qui, même des années après la rupture, est capable de venir chambouler notre vie et de nous condamner à nouveau à des heures et des heures de questionnements. Au mieux pour quelques rapports sexuels réchauffés, au pire, pour rien. Cette personne, vous ne l’oublierez peut-être jamais et tant mieux, personne ne vous demande de le faire. C’est ce que l’on appelle un.e ex diabolique, un rapace du Sheitan qui sait saisir vos pires moments de vulnérabilité pour vous faire tomber dans le panneau. Ce n’est plus à prouver, il faut fuir. C’est dur, mais après plusieurs rechutes, les leçons se tirent d’elles mêmes.

#1 Ne pas surinterpréter les signes
L’ex regarde vos stories Instagram ? Like vos posts ? Ça ne veut pas dire qu’il vous aime vous. Cette pratique porte un nom : le breadcrumbing. Pour marquer son territoire et se rappeler constamment à votre bon souvenir, il émiette des petites marques d’attention, des textos plus ou moins innocents, uniquement pour se prouver qu’il a encore du pouvoir sur vous. Car non, il n’a pas besoin de votre allemand LV2 pour vérifier une traduction, il a Google pour ça.

#2 Ne pas décrocher. Ne pas décrocher. 
Ce conseil est la suite logique du premier. Là encore, vous savez pourquoi. C’est toujours la même histoire. Il/elle vous écrit, vous répondez (parce que vous êtes une fille sympa), et sans crier gare, alors même que c’est lui/elle qui était revenu.e vers vous, il/elle réussit à vous planter au dernier moment (que ce soit en laissant votre dernier message sans réponse ou en annulant un verre à la dernière minute). Juste après que vous vous êtes félicitée d’avoir enfin repris le dessus.  

#3 Apprendre à couper les ponts
"Oui, mais j’aime bien avoir de ses nouvelles de temps en temps", "ça ne peut pas faire de mal". Si, ça fait mal, à chaque fois. Et la meilleure technique pour se libérer d’une ancienne relation toujours toxique, c’est de supprimer son numéro. Sur Instagram, si vous voulez éviter le traditionnel "tu m’as bloqué.e ?", utilisez la fonction "sourdine", ni vu ni connu. Si la suppression du numéro est une option trop violente pour vous, des applications existent pour vous empêcher d’envoyer des bouteilles à la mer la nuit (en état d’ivresse, donc). « Appelle Bourré NO » vous interdit l’appel à certaines tranches horaires et "Breack up Boss" n’envoie tout simplement pas les messages au destinataire. 

#4 S’appliquer ses propres principes
A chaque fois que votre ex diabolique revient à la charge, demandez-vous ce que vous auriez conseillé à une copine. Vous trouverez peut-être un million d’arguments pour plaider que votre situation est différente. A ce moment-là, réflechissez à ce que vous auriez pensé de votre copine en train de se mentir à elle-même. 

#5 Ne pas romantiser le passé
Qui a envie de se rappeler des pires moments d’une relation ? Personne, et surement pas votre cerveau. La mémoire est sélective. Quand la rupture est consommée et (plus ou moins) digérée, il est facile de regarder en arrière avec les yeux qui brillent. Les premiers moments, les bonnes surprises, la joie d’avoir quelqu’un…Rappelez-vous aussi les souffrances, les pleurs, les boules au ventre. Il est si difficile de trouver chaussure à son pied aujourd’hui qu’une séparation s’explique généralement par une bonne raison. Il était sexiste et paresseux ? Collez-le sur votre frigo si nécessaire.

#6 Savoir reconnaitre l’emprise
Il y aura toujours quelqu’un pour rire de votre relation avec votre ex. Mais il est aussi possible que ce que les autres considèrent comme un ex relou qui ne lâche pas le morceau soit en réalité un pervers narcissique et que vous soyez dans une relation d’emprise ou dans une réelle fragilité psychologique au contact de cette personne. Si vous pensez être dans ce cas, parlez-en a un.e proche qui tendra l’oreille et réfléchira avec vous à des solutions.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires