Amour : la peur déclencherait les coups de foudre Amour : la peur déclencherait les coups de foudre

Love etc.

Amour : la peur déclencherait les coups de foudre

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 27 Août 2019

Selon une expérience relayée par le magazine Science & Vie, la peur déclencherait des coups de foudre chez les hommes.

Vous cherchez l’amour ? Ne cherchez pas plus loin, pour déclencher le coup de foudre, peut-être vous faut-il simplement un gros coup de frousse. Dans son numéro d’août, le magazine Science & Vie a sorti un dossier consacré à la théorie de la bêtise. Il s’agit d’une théorie développée par le professeur en science du comportement anglais, Nick Chater, qui estime que notre cerveau ne serait pas aussi complexe que l’on ne croit. Il fonctionnerait en effet de manière tout à fait superficielle, faisant de nous des personnages assez bêtes. Bref, oubliez toutes les théories du Moi, du Surmoi et de l’Inconscient, ce psychologue démontre dans ses recherches que notre esprit est plat. "Il élabore en temps réel chacune de nos pensées, mais il le fait avec une telle rapidité, une telle puissance que nous avons l’impression qu’elles ont toujours été là", explique-t-il au magazine. Bref, l'esprit improviserait en permanence et ne serait intéressé que par les interprétations des choses sur lesquelles il pose son attention. 

Quid du coup de foudre ? 
Les auteurs de l’article nourrissent l’expérience du spécialiste en dévoilant un test, page 64. Son nom ? Le test du coup de foudre. Il consiste à faire traverser deux ponts à deux groupes d’hommes. Le premier, dangereux, le deuxième, tout à fait sécurisé. Lors de la traversée, des femmes leur ont donné leur numéro de téléphone. A l'issue de cette expérience, la moitié des hommes qui traversent le pont non sécurisé ont rappelé les femmes pour leur fixer un rendez-vous, tandis qu’ils étaient à peine 12,5% à le faire après avoir traversé le pont sécurisé. D’après les spécialistes, les premiers confondraient les battements de coeur liés à la peur, avec ceux de l’attirance…

Ici, on a une théorie. Et si la peur ne donnait pas plutôt l’envie de procréer et d’assurer sa descendance au plus vite ? On dit ça, on ne dit rien. Bref, en tout cas ce peut être une idée de rencard à tester si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires