Chirurgie mammaire : on en est où exactement ?

On vous en dit un peu plus la mammoplastie d'aujourd'hui, histoire d'y voir un peu plus clair sur cette pratique largement ébranlée par le scandale des prothèses frauduleuses PIP.

  • Par /
  • 18 JAN. 2012 /
Chirurgie mammaire
© Getty -

"Si cette alternative est donc à écarter, il existe depuis très peu de temps en France une technologie extrêmement prometteuse, la lipoplastie mammaire, qui consiste à prélever de la graisse sur le propre corps de la patiente pour lui injecter dans les seins", explique le Dr Latouche. Moins de graisse dans les fesses, plus dans les seins, un rêve partagé par de nombreuses femme et encore irréalisable il y quelques années. "Ce type de lipoplastie est pratiqué en France depuis seulement 2 ans environ. Avant, nous n'avions pas la technologie pour. Aujourd'hui, il existe un appareil (l'appareillage Brava) qui permet une telle intervention."

Selon le Dr Latouche, la lipoplastie mammaire est une opération qui ne nécessiterait par la suite "aucune retouche, contrairement aux implants qui demandent à être changés en moyenne tous les 10 à 15 ans" et qui ne laisserait que de petites cicatrices. "Mais le gros avantage de cette pratique réside dans le fait que nous n'introduisons plus aucun corps étranger dans les seins de nos patientes. Le danger est moindre, et le résultat d'un grand naturel". Seul bémol à priori, cette intervention ne pourrait être pratiquée que sur les femmes qui ont un minimum de graisse. Filles très minces, passez votre chemin...

Quel recul avons-nous sur la lipoplastie mammaire ?
Pour l'instant, nous n'avons que peu de recul, même si certains chirurgiens américains la pratiquent depuis une dizaine d'années en Floride. "L'adoption d'un processus médical suscite de toute façon toujours méfiance et prudence. C'est une technologie du futur qui va devoir se faire accepter", affirme le Dr Latouche. On peut donc aujourd'hui décider d'être pionnières... ou pas.