• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les réseaux sociaux pro, ça sert vraiment ?

Réseaux sociaux

Viadeo ou LinkedIn, on en a toutes déjà entendu parler. On s'y est peut-être même déjà inscrite. Mais ces réseaux sociaux professionnels ont-ils vraiment une utilité ? On a demandé à Mariane Hufschmitt, spécialiste, de nous éclairer sur la question.

C'est quoi un "réseau social professionnel" ?
C'est un peu l'équivalent de Facebook ou deMySpace, réseaux sociaux grand public et "d'amitié" (qui peuvent néanmoins servir dans le travail), mais centré sur le domaine professionnel. Le principe ? Présenter sa carte de visite et mettre son CV à la disposition d'un maximum de contacts, élargir son réseau, trouver des spécialistes dans des domaines d'activité particuliers, se tenir informée des actualités de son domaine pro, échanger sur des questions avec ses homologues, sonder la concurrence (et piquer leurs idées, oui, oui) ou encore, tout bêtement, trouver du boulot. Oui, tout ça.

"Il est dit que notre génération changera de métier en moyenne tous les 5 ans, tout au long de sa vie professionnelle. Si on a les bons outils et le bon réseau de contact, cette mobilité peut être vécue comme une évolution ascendante, plutôt que subie comme une source de stress",affirme Mariane Hufschmitt.

Quels sont les réseaux sociaux les plus connus ?
Il existe énormément de réseaux sociaux pro sur le Web, les deux principaux étant Viadeo et LinkedIn. Viadeo, principale plate-forme de France, est plus axée sur l'emploi dans l'Hexagone. "Les utilisateurs de Viadeo sont d'une manière générale français, des cadres moyens ou supérieurs et souhaitent évoluer localement", explique Mariane Hufschmitt. "LinkedIn s'adresse plus à des cadres supérieurs ou des dirigeants de grands groupes qui voyagent et traitent à l'international." Pour un usage professionnel en France, on privilégie donc Viadeo, et pour des recherches à l'étranger, LinkedIn.

Dans une certaine mesure, on peut aussi classer Twitter dans la catégorie des réseaux sociaux pro. 
"Twitter est un peu le nec plus ultra du Web dans le domaine métier qu'on a décidé de cibler. La difficulté, c'est de suivre les bonnes personnes". et de se faire soi-même suivre par ces dernières. Avec Twitter, on est plus dans la qualité que dans la quantité", continue Mariane Hufschmitt. On ne néglige donc pas Twitter et on poste les liens vers les articles les plus pointus et intéressants qu'on découvre (au rythme de 2 à 3 fois par semaine et non pas 50 fois par jour). On profite en même temps des liens sélectionnés et postés part des personnes qu'on suit. La qualité, on vous dit...

De manière moins évidente, Facebook peut aussi servir de temps en temps dans sa vie professionnelle, à condition d'avoir nettoyé son profil de tout élément compromettant ou de l'avoir  bien verrouillé. Parce que les photos où l'on apparaît "tagguée" avec un chapeau-distributeur de bière, ça fait moyen sérieux...

C'est payant ?
Viadeo et LinkedIn sont, comme la plupart des réseaux sociaux, gratuits. Cependant, certaines fonctionnalités plus poussées sont payantes (la boîte mail après un certain nombre de messages envoyés, des fonctionnalités de recherche de personnes par critères...). Mais on peut largement profiter des capacités de ces réseaux sociaux sans débourser un centime.

Sont-ils vraiment efficaces ? 
"Si l'on sait bien s'en servir, oui", nous dit Mariane Hufschmitt"Il y a 6 mois, j'ai lancé sur Viadeo un hub-forum  de discussion auquel participent les professionnels intitulé "On me contacte régulièrement sur Viadeo pour me proposer du travail, et vous ?". Ce hub a été consulté plus de 26 000 fois. Avec les très nombreuses réponses, j'ai pu réaliser des statistiques : plus de 38 % des personnes répondaient qu'on leur avait proposé ou qu'elles avaient trouvé du travail via Viadeo", rapporte Mariane Hufschmitt

Pour ça, plusieurs choses sont à travailler : d'abord son profil, que l'on doit rendre suffisamment attrayant pour un simple contact ou un potentiel employeur. On remplit toutes les champs (parcours, compétences, spécialités, hobbies...), "en évitant toujours les lieux communs et le côté CV. Mieux vaut écrire des petits textes pour humaniser son profil" (lire article à venir, "Job : savoir se vendre sur le Web). On essaye aussi d'intervenir au bon endroit, dans des discussions de fond. "Il est important d'offrir aux autres ses trucs et astuces, c'est toujours bien vu." Enfin, on tente de se constituer un carnet d'adresses cohérent et efficace, en ciblant les bonnes personnes

Y-a-t-il des domaines professionnels dans lesquels ils sont plus répandus ? 
Dans le service public (fonctionnaires) ou dans les grands groupes, où les possibilités d'évolution sont en interne, ces réseaux sont encore peu exploités. "En revanche, partout où il y a de la mobilité, ces réseaux sont utiles". Le secteur privé est donc plutôt le cœur de cible, et l'on y trouve beaucoup de free-lance, mais aussi des cadres, des salariés... 

Merci à Mariane Hufschmittphotographe, coach, formatrice en identité professionnelle et spécialiste des réseaux sociaux. Vous pouvez consulter son profil Viadeo ici et son profil LinkedIn ici.

LIRE LA SUITE
Marine Benoit
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.