• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Septembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Une fille, un job : Nadia et sa marque de bijoux

Nadia Azoug

Depuis un petit peu plus d'un an Nadia Azoug est la créatrice de la marque de bijoux Monsieur qui a déjà commencé à se faire un nom. Dans sa boutique atelier du haut marais,elle nous raconte son parcours atypique, entre audace et rencontres.

Peux-tu me décrire ton boulot ?
Je suis la créatrice de la marque de bijoux Monsieur depuis un petit peu plus d'un an.
Aujourd'hui  à l'atelier, je travaille avec mon équipe avec qui  j'assure la fabrication, la vente et le suivi de chacun des bijoux.

Quelles études as-tu faites ?
Maitrise de Sociologie à l'université Paris V René Descartes, donc à priori rien à voir...

Comment as tu eu l'idée de te lancer ? 
Il y a huit ans avec mon compagnon , nous avons  repris un bar dans le 11ème arrondissement de Paris, et il y a  deux ans j'ai commencé à me poser des questions sur mon avenir.  Je n'ai pas de spécialité mais je suis curieuse, et ça c'est passé comme pour chaque aventure professionnelle :  une rencontre, une envie, la curiosité et un peu d'audace ou d'inconscience ! Ensuite tout a été très vite. L'atelier a ouvert moins de six mois plus tard.
Etant totalement novice dans cet univers j'ai fait appel à un ami bijoutier ce qui m' a permis de me familiariser avec les techniques, les différentes disciplines… 
Je me suis ensuite  directement lancée en créant un atelier, avec un but : créer des  bijoux  précieux (travail de l'or et de l'argent) et accessibles.

T'as dit quoi à ton banquier,  ta mère, ton mec ?
La seule personne à convaincre, c'était le banquier. J'avais le lieu, le projet et quelques bons arguments. 

Il faut un gros budget pour se lancer dans ce genre de projet ?
Un projet comme celui-ci, quelque soit le domaine, nécessite forcément quelques fonds d'autant plus que la prise de risque est grande. Mais l'aventure en vaut le coup.

Comment s'est passée l'élaboration des premières créations ?
Les premières créations ont été faites avec l'aide de mon ami. Ensuite les bijoux ont vu le jour chez Monsieur, dans l'atelier au gré des envies, des idées et rencontres. Cette configuration d'atelier-boutique est aussi intéressante car elle nous permet d'avoir une meilleure appréhension de l'attente de nos clientes, tout en nous stimulant. 

Quel est ton statut?
Je suis gérante, créatrice… un peu tout en fait !

Tu peux nous en dire plus sur les étapes administratives ?
Les étapes pour la création d'une entreprises sont assez laborieuses: établir les statuts, choisir la bonne forme juridique (sarl) mais mon expérience précédente avec le bar m'a grandement simplifié les démarches.J'avais déjà le cabinet comptable,  une certaine expérience des obligations administratives.  Le plus dur: trouver le nom de la marque ! J'ai passé quelques soirées à sonder mes amis. Mais c'est d'autant plus intéressant que toute cette recherche m'a permis de m'interroger sur ce que je voulais créer.

Et la recherche du lieu, ça se passe comment ?
Le lieu est  déterminant, en ce qui me concerne le travail a commencé à partir du moment où le lieu a été trouvé. Le haut Marais fut mon premier choix : historiquement  ancien quartier des orfèvres, il est jusqu'à aujourd'hui un passage obligé pour beaucoup de bijoutiers, bon nombre de fournisseurs, prestataires et ateliers. Pour moi qui tenait à une fabrication artisanale et française c'était l'idéal !
Un ami caviste rue Charlot m'a tout de suite mise en contact avec un premier propriétaire d'un local mais le bail précaire ne me convenait pas. Petite déception mais deux semaines plus tard un local à quelques numéros de se libère et bingo !  Bail signé après dix jours de négociation, suivi de deux mois de travaux.

Comment as-tu formé ton équipe ?
Dans un premier temps, mon ami a assuré la production et deux mois après l'ouverture, une stagiaire, en bijouterie, Anne, a été formée par ses soins aux techniques maison. Depuis elle est salariée et assure une partie de la production secondée par deux apprenties. Tout se passe au mieux jusqu'à présent. Il faut dire que le recrutement a été  facilité par la visibilité de notre atelier. 

Et toi tu arrives à te rémunérer ?
Pour le moment, pas de rémunération, car la structure ne me permet pas encore d'assurer deux salaires. Je me donne encore une petite année et on verra.

Raconte nous une journée type .
Ma journée commence à 7H00 chaque matin avec mes deux enfants. Ensuite je me rends à l'atelier vers 9h00. Cela me permet de prendre un peu de temps avant l'ouverture de la boutique à 11h00 et l'arrivée d'Anne pour ranger, répondre à quelques mails, courrier…
Ensuite c'est la journée qui commence avec l'ouverture de la boutique: vente,  production, mise en place d'un nouveau prototype, préparation des commandes, réparations, dorure, achats de matières premières, sertisseur, graveur… Ca change à chaque fois.
Ensuite je ferme l'atelier à 19h00. De temps en temps, le boulot continue, avec des soirées compta ou adminstration.

Et maintenant quel est ton projet ?
Pour le moment l'essentiel est de maintenir mon activité et de la développer.

Ta plus grande galère dans l'histoire ?
Jusqu'à maintenant  c'est excitant, intéressant j'ai la chance de travailler avec une super équipe et d'avoir fait les bonnes rencontres, comme cet ami bijoutier qui m'a aidé à me lancer. Pas de grosse galère donc : pourvu que ça dure

Tu te vois comment dans 10 ans ?
Dans dix ans c'est bien trop loin, j'espère juste pouvoir vivre de nouvelles aventures, faire de nouvelles rencontres…. Avec Monsieur!

Monsieur
53 rue Charlot
75003 Paris
 

LIRE LA SUITE
Nora Hamzawi

Dans cet article :

Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.