Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Une fille, un job : Aurélia, illustratrice

Aurélia Alcaïs

Aurélia, maman de 36 ans, nous parle de son métier qui doit en faire rêver plus d'une : illustratrice. Sa spécialité ? Les dessins oniriques destinés aux enfants.

Peux-tu te présenter rapidement ?
Je m'appelle Aurélia Alcaïs, je suis illustratrice et comédienne. J'ai 36 ans, et je vis dans le 9ème arrondissement de Paris.

Quelles études as-tu faites ?
J'ai été à l'Actor's Studio à New York Susan Batson et j'ai suivi un temps cours Florent.

Comment t’es venue l’idée de te lancer dans l’illustration ?
A vrai dire, je dessine depuis toujours. Je m'intéresse à l'art plastique depuis mon plus jeune âge, car mon père est peintre et ma mère galeriste. J'ai pourtant refusé de passer les Beaux-arts malgré l'encouragement de mes profs au lycée qui ne me voyaient que là-bas. Je crois que je ne voulais pas reproduire le parcours de mon père et faire plaisir à ma famille... J'avais l'esprit rebelle ! Je suis partie très jeune à New York faire du théâtre. Puis j'ai eu un enfant et mon monde a changé. Aujourd'hui, je vis avec un acteur et parler de rôle et de castings me fatigue un peu. Comme la rivalité entre les acteurs est en plus assez douloureuse, j'ai pris la tangente et j'ai décidé de faire ce que j'ai toujours fait mais à plein temps : dessiner. Pour l'instant, je gagne très peu d'argent en tant qu'illustratrice et je continue à faire de la radio pour gagner de l'argent et me sortir de mon quotidien.

A quoi ressemble tes journées en général ?
J'accompagne mon fils à l'école et je retourne dessiner chez moi toute la journée.

Quelles ont été les bonnes surprises de ton métier ?
Pas mal de belles rencontres, notamment celles de Françoise Bornstein, une galeriste qui m'a exposé dans sa galerie rue Saint-Anastase, et du journaliste Alain Wais, qui m'a consacré trois pages magnifiques dans son magazine French. J'ai aussi pu découvrir ce que signifiait "l'étonnement de soi-même", quand je me suis dit par exemple : "Dis donc, elle est pas trop mal cette tête de loup"... Certaines petites satisfactions personnelles peuvent aussi surprendre.

La chance a-t-elle été un facteur important pour toi ?
Evidement comme dans tous les métiers. J'ai eu par exemple beaucoup de chance quand la rédactrice en chef de Muteen m'a proposé de collaborer à son magazine.

Qu’est ce que tu entends le plus souvent ?
On m'a beaucoup posé la question : "C'est pas trop dur de rester toute seule chez toi toute la journée ?"...

Les plus beaux projets sur lesquels tu as travaillé ?
J'ai réalisé un livre pour enfants, Je ne veux pas être un humain. Une belle aventure.

Le meilleur conseil qu’on t’ait donné ?
Fais-toi confiance, écoute-toi.

Arrives-tu à vous rémunérer ?
Je ne vis pas encore de mes dessins mais je commence à les vendre chez moi et en galerie (à la galerie Sit Down, 4 rue Saint Anastase, Paris 4ème).

Quelle est la prochaine étape ?
Je souhaite arriver à exposer régulièrement et me spécialiser dans l'illustration pour enfants.

Tu te vois comment dans 10 ans ?
Je me vois faire la même chose, mais en plus grand : illustrer des tissus, des sacs, réaliser des collaborations diverses et variées avec des éditeurs, des stylistes, des metteurs en scènes , des directeurs artistiques... Bref, j'aimerai vraiment être mêlée à tout plein de projets !

Un conseil à donner aux lectrices de Glamour.com qui veulent se lancer dans l’illustration ?
Acheter tous les magazines et envoyer des mails aux directeurs artistiques avec des illustrations... Pour ma part, c'est comme ça que j'ai réussi avec Muteen, qui m'a fait confiance la première fois. Encore merci à Madoka et à Marion Renard!

Retrouvez l'univers et les travaux d'Aurélia Alcaïs sur aureliaalcais.com.

LIRE LA SUITE
Marine Benoit
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.