Actuellement en kiosque !

GL cover mag Février 2018 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Statut d'auto-entrepreneur : tout ce qui va changer cette année

Un tournant pour le monde du travail ?

Emmanuel Macron a tenu sa promesse : le statut d'auto-entrepreneur renaît en 2018. On fait le point sur ce qui va changer.

#1 Plus d'argent à la fin du mois

Depuis le 1er janvier 2018, les plafonds de chiffre d’affaires annuel des auto-entrepreneurs ont doublé, conformément au projet d'Emmanuel Macron, annoncé lors de sa campagne présidentielle. Grâce à cette mesure, le seuil de 82 000 euros, dans le cas d’une activité commerciale, passe à plus de 165 000 euros. Pour les professions libérales, le plafond a été doublé pour atteindre 66 200 euros. De quoi gagner deux fois plus, donc.

 #2 Un régime social simplifié

Autre projet phare de cette réforme : la suppression du Régime Social des Indépendants (RSI). Organisme complexe, il a fusionné avec le régime général. Les micro-entrepreneurs doivent donc désormais se fier à la Caisse nationale déléguée pour la Sécurité sociale des indépendants. Un peu compliqué à abréger, mais beaucoup plus simple dans les faits. 

 #3 Un congé maternité unique  

Bonne nouvelle pour les working girls : la réforme du statut d’auto-entrepreneur implique également la mise en place d’un congé maternité unique, annoncé par Marlène Schiappa, valable pour les femmes salariées et indépendantes. Jusqu’à présent, ces dernières bénéficiaient uniquement de 6 à 15 semaines de congé maternité contrairement aux femmes salariées qui profitaient de 16 à 46 semaines.



LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.